Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Milan, première chute
So Foot06/11/2020 à 10:30
Temps de lecture: 2 min

Milan, première chute

Milan, première chute

Humilié par le LOSC à San Siro ce jeudi soir en Ligue Europa (0-3), l'AC Milan est de retour sur Terre. Après une parenthèse dorée de quelques mois, les Rossoneri ont explosé face aux Dogues. Un rappel nécessaire de ce que vaut réellement ce Milan qui sur-performe depuis plusieurs mois en Serie A.?

Dans les secondes qui suivent le coup de sifflet final de ce Milan-Lille à sens unique en faveur des Dogues, il est difficile de percevoir que l'AC Milan vient d'encaisser le plus gros revers européen de son histoire à San Siro. Il n'y a qu'à tendre une oreille pour écouter Stefano Pioli, en conférence de presse d'après-match, qui n'était pas plus alarmiste que cela en conférence de presse : "Nous avons affronté une équipe forte et nous nous sommes un peu compliqués la tâche nous-mêmes. On n'a pas mal débuté le match, mais je pensais que nous serions plus dangereux devant et nous n'avons pas suffisamment réussi à nous créer des occasions (...) Je pense que le score est un peu sévère, mais nous sommes d'ores et déjà prêts pour les trois prochains matchs de ce groupe." Un discours bien loin des standards, des vrais, de ce géant endormi qui semble s'accommoder de ce statut d'équipe européenne de seconde zone. Ou à défaut, qui a appris à vivre avec. Et c'est bien ça le plus grave.

La fin du rêve

Il faut dire que depuis le 8 mars 2020 et une défaite 2-1 face au Genoa, ce Milan a fait des pieds et des mains pour masquer le réel état dans lequel il se trouve. Au lendemain de ce revers face aux Rossoblù, personne ou presque n'aurait pu parier que le Diavolo allait aligner 24 matchs sans défaite consécutifs le rendant invincible durant 242 jours. Personne n'aurait non plus pensé que Zlatan marcherait sur la Serie A à 39 ans passés avec autant d'aisance ou même que Milan irait chiper Sandro Tonali au nez et à la barbe de l'Inter et d'autres grands d'Europe cet été. Cette série de bons résultats, dont le mérite revient grandement à Stefano Pioli, a même permis au Milan de s'offrir le scalp de l'Inter dans le derby en octobre dernier. Ce n'était plus arrivé depuis quatre ans, rendez-vous compte !

Yazici, roi de San Siro

Mais les supporters milanais, eux, savaient Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer