Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Miguel D'Agostino, le charme à la française
So Foot16/01/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Miguel D'Agostino, le charme à la française

Miguel D'Agostino, le charme à la française

Avant de suivre comme son ombre Mauricio Pochettino à l'Espanyol Barcelone, Southampton, Tottenham ou au Paris Saint-Germain, c'est en France que Miguel D'Agostino a appris les rudiments du métier d'adjoint et séduit quiconque croisait sa route. En particulier au Stade brestois, un club que l'Argentin a justement retrouvé le week-end dernier (victoire 3-0 du PSG). Retour, d'Angoulême à Brest en passant par Niort, Wasquehal ou Perpignan, sur la reconversion prématurée, mais prévisible du nouveau confident de Neymar et Kylian Mbappé.

Août 2019. Récent finaliste de la Ligue des champions avec Tottenham, Miguel D'Agostino s'apprête à entamer sa sixième saison sur le banc des Spurs. À deux jours de la réception d'Aston Villa, l'adjoint de Mauricio Pochettino décroche son téléphone. Au bout du fil, son vieil ami Nicolas Usaï, en poste à Châteauroux et en pleine préparation d'un déplacement à Niort comptant pour la 3e journée de Ligue 2. Deux salles, deux ambiances. Et pourtant. "On a parlé 10 minutes de Tottenham, et une demi-heure de Châteauroux", confie l'ancien entraîneur de la Berri. Une anecdote révélatrice de la personnalité de D'Agostino, dépeint par ceux qui l'ont côtoyé comme un homme empathique, à l'écoute, fidèle, curieux et humble. Bref, un chic type, de ceux qui n'oublient pas d'où ils viennent. En l'occurrence, du football français : c'est en France, à mi-chemin entre amateurisme et professionnalisme, que l'Argentin s'est forgé, a passé la quasi-totalité de ses diplômes (en dehors de la licence pro UEFA, sésame requis pour coacher les pros) et posé les bases d'une carrière de technicien qui s'écrit depuis peu au PSG.

Un coach avant l'heure


Niort, Perpignan, Angoulême, puis Brest. Digne d'un commercial dans le Grand Ouest - congés estivaux inclus -, le parcours français de Miguel D'Agostino a donc débuté en 2000 dans les Deux-Sèvres, au sein du Chamois niortais d'Angel Marcos. Une expérience tronquée par des soucis récurrents à une cheville : un an et quatorze matchs de D2 plus tard, l'ancien joueur des Newell's Old Boys, de la LDU Quito (Équateur), du CD Palestino (Chili) ou de la SD Compostela (D2 espagnole) est prié de se trouver un nouvel employeur et met le cap au Nord. Direction Wasquehal, club de la métropole lilloise évoluant alors dans l'antichambre du foot français, pour un essai non concluant. Du moins sur le plan sportif : hébergé à Villeneuve-d'Ascq dans Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer