Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Matthew McConaughey, le retour en grâce
information fournie par Partenaire29/01/2014 à 14:30
Temps de lecture: 2 min

Dans 'Dallas Buyers Club', Matthew McConaughey est méconnaissable.

Dans 'Dallas Buyers Club', Matthew McConaughey est méconnaissable.

Il est l'acteur phare du moment, mais ce n'est pas un petit nouveau. Matthew McConaughey est la tête d'affiche du film "Dallas Buyers Club", en salles ce mercredi. Un rôle de composition pour lequel il a perdu plus de 20 kilos, et qui lui vaut d'être en compétition face à Leonardo DiCaprio dans la course aux Oscar. Rien que ça.

Avec une filmographie longue comme le bottin, il n'a pourtant pas toujours été à pareille fête. Quel parcours a-t-il suivi pour réussir à s'imposer, non pas comme un énième beau gosse du cinéma américain mais comme un véritable acteur qui surprend à chacun de ses films ? Portrait d'un quarantenaire en pleine ascension vers la gloire.

Aux côtés des plus grands

C'est en 1993 qu'il marque un grand coup avec le film "Génération rebelle" dans lequel il donne la réplique à Ben Affleck. Son visage angélique et son jeu très juste retiennent l'attention de certains réalisateurs, notamment de Steven Spielberg qui lui propose un grand rôle dans "Amistad" et de Ron Howard qui lui donne le rôle-titre de sa comédie "En direct sur Ed Tv" en 1999.

Il est alors qualifié d'acteur pour midinettes : avec ses boucles blondes, son sourire ultra-bright et ses charmantes petites fossettes, il enchaîne les comédies romantiques, comme "Un mariage trop parfait" avec Jennifer Lopez ou encore "Comment se faire larguer en 10 leçons".

A partir de 2010 il commence à être considéré un peu plus comme acteur "sérieux" et se voit confier des rôles plus consistants. Ainsi, il se retrouve à donner la réplique à Leonardo DiCaprio dans "le Loup de Wall Street".

Bientôt un Oscar ?

Sorti ce mercredi 29 janvier, "Dallas Buyers Club" raconte l'histoire vraie d'un cow-boy diagnostiqué séropositif à qui il reste moins d'un mois à vivre. Pour ce rôle de composition, il n'a pas hésité à perdre énormément de poids pour se plonger à corps perdu dans ce personnage à la vie décadente.

Entre drogue, sexe et envie de vivre, il joue à merveille cet homme hors-norme. A tel point qu'il fait partie des prétendants à l'Oscar du meilleur acteur. Après son Screen Awards pour ce rôle ainsi que son Golden Globes, la statuette tant convoitée serait la suite logique.

En lice pour ce prix, outre le héros de "Titanic", on retrouve notamment Chiwetel Ejiofor ( "12 years a slave" ) et Christian Bale pour son rôle d'arnaqueur dans le film "American Bluff". Une compétition qui s'annonce donc rude. . . Le verdict est attendu le 2 mars prochain lors de la 86e cérémonie des Oscar.