Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mathieu Valbuena, un grand footballeur qui divise
Partenaire26/09/2014 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Mathieu Valbuena se sert des critiques et des moqueries accumulées tout au long de sa carrière pour se motiver et se surpasser. Et ça marche, car il figure aujourd'hui parmi les tous meilleurs joueurs français.

Mathieu Valbuena se sert des critiques et des moqueries accumulées tout au long de sa carrière pour se motiver et se surpasser. Et ça marche, car il figure aujourd'hui parmi les tous meilleurs joueurs français.

Mathieu Valbuena n'est pas le meilleur joueur du monde, ni même l' un des plus connus, mais il s'est peu à peu imposé comme le métronome de l'équipe de France. Sans lui, les Bleus n'affichent jamais la même sérénité. On a notamment pu le vérifier lors du dernier match de poules du Mondial brésilien, où la France avait concédé le nul face à l'Équateur sans "Petit vélo" à la baguette (0-0).

Du haut de son 1, 67 mètre, il affole les défenseurs du monde entier par ses passes lumineuses et sa vision du jeu clairvoyante. Et pourtant, Mathieu Valbuena n'a jamais évolué dans l'un des plus grands clubs d'Europe. Même après ses prestations convaincantes au Brésil cet été, les Manchester, Real Madrid ou encore Bayern Munich ne se sont pas bousculés au portillon pour engager le Français. Il a donc fini par quitter l'OM pour prendre la direction de la Russie, et du Dynamo Moscou.

Petit mais costaud

Les raisons de se moquer de Mathieu Valbuena sont nombreuses. Son physique, d'abord, qui lui a déjà joué de nombreux tours au cours de sa carrière. Non retenu après sa formation à Bordeaux, en raison de sa petite taille, il a dû passer par le CFA 2 puis le National avant d'accéder au plus haut niveau. Et même quand il débarque à Marseille en 2006, en provenance de Libourne Saint-Serein, il n'échappe pas aux railleries du vestiaire olympien, alors mené par Samir Nasri et Franck Ribéry. S'il a pu s'offusquer des moqueries liées à son look ou au choix de ses voitures de sport à son arrivée, lors de ses débuts au plus haut niveau, il se sert désormais de ces provocations pour avancer et prouver son talent sur le terrain. Quant à sa taille, il a peu à peu réussi à en faire un atout. Elle lui permet d'avoir un centre de gravité plus bas que la moyenne, pour mieux tenir sur ses jambes et enchaîner plus rapidement les mouvements et les passes.

Son éclosion à Marseille lui a permis de calmer les critiques, le plus souvent liées à son physique, son style vestimentaire plus que douteux ou son train de vie bling-bling et non à ses compétences de footballeur professionnel. C'est ce qu'on appelle du "délit de sale gueule", un peu comme pour son collègue Cristiano Ronaldo. Conseillé par Didier Deschamps, qui l'a coaché en club comme en sélection, il a progressivement réussi à épurer son jeu et à se montrer plus décisif. Il suffit de jeter un oeil à ses statistiques pour s'en convaincre : il est passé de quatre passes décisives sur ses quatre premières saisons à Marseille, à 35 sur les quatre derniers exercices. Lors de ses dernières années olympiennes, il s'est régulièrement placé dans le top 10 des meilleurs passeurs européens tout en marquant quelques buts d'anthologie.

L'Euro 2016 en ligne de mire

Malgré ses bons résultats en club, et ses prestations convaincantes en équipe de France, Mathieu Valbuena reste largement sous-estimé. La raison ? Pour rentrer dans le cercle fermé des très grands joueurs, il faut s'affirmer dans un club de premier plan et remporter des titres, ce qu'il n'a jamais eu l'occasion de faire. Et alors qu'il s'apprête à fêter ses 30 ans, le 28 septembre, ses chances d'intégrer l'un des clubs du gotha européen s'amenuisent à grande vitesse. Mais tout cela n'influe en rien sur son mental d'acier, qu'il s'est forgé tout au long de sa carrière en encaissant les critiques. Depuis son arrivée à Moscou, il ne se pose pas de questions et enchaîne les prestations de haut vol, pour le plus grand bonheur des supporters du Dynamo. Le lob qu'il a marqué contre le Zenith Saint-Pétersbourg illustre à lui seul le génie de ce joueur, petit par la taille mais grand par le talent.

Il faut dire qu'il est plutôt bien loti à Moscou. Le richissime président du Dynamo lui a notamment accordé une voiture avec chauffeur et un salaire mensuel de 300 000 euros nets, la somme qu'il touchait avant impôts à Marseille. Et même s'il a dû être opéré de l'appendicite la semaine dernière, il a repris l'entraînement cette semaine et devrait faire son retour sur les terrains dès le 2 octobre, contre le PSV Eindhoven en Ligue Europa. Une bonne nouvelle pour Didier Deschamps qui pourra, a priori, l'inclure à sa liste de joueurs pour les rencontres des Bleus contre le Portugal (11 octobre) et l'Arménie (14 octobre).

Vu ses maigres chances de remporter un jour la Ligue des Champions, la meilleure occasion pour Mathieu Valbuena de rentrer dans l'histoire du football reste de gagner la Coupe d'Europe avec les Bleus lors de l'Euro 2016 disputé à la maison. C'est tout ce qu'on lui souhaite !

Les Risques en Bourse

Fermer