Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marseille, à la recherche du 9 perdu
So Foot13/01/2021 à 23:38
Temps de lecture: 2 min

Marseille, à la recherche du 9 perdu

Marseille, à la recherche du 9 perdu

Dans l'attente de son numéro 9, André Villas-Boas a décidé d'aligner Dimitri Payet en pointe face au PSG lors du trophée des Champions au Stade Bollaert-Delelis de Lens. Un choix qui n'a pas été payant, l'OM s'étant incliné 2-1, et qui rappelle que la quête du fameux "Grantatakan" n'est toujours pas terminée, après quatre ans de recherche.

N'en déplaise au Colonel John Smith - a.k.a. Hannibal - de L'Agence tous risques, il est rare qu'un plan se déroule sans accroc. Surtout quand celui-ci est très risqué et qu'il a déjà fonctionné une première fois. Pourtant, lors du Trophée des champions face au PSG, la bande à André Villas-Boas a débarqué sur la pelouse du Stade Bollaert-Delelis sans vrai attaquant de pointe de métier, Dimitri Payet jouant un rôle de "faux numéro 9". Une stratégie qui avait permis à l'Espagne d'être sacrée championne d'Europe en 2012, mais aussi à ce même OM de mettre fin à dix ans sans victoire au Parc des Princes en allant s'y imposer plus tôt dans la saison (0-1). Ce soir-là, c'est Maxime Lopez qui évoluait dans ce rôle hybride et le plan avait fonctionné à la perfection. Mais si AVB a renouvelé l'expérience, ce n'est pas seulement car celle-ci lui a souri la première fois, c'est surtout car il n'a toujours pas reçu le fameux numéro 9 qu'il avait commandé.

Villas-Boas : " La meilleure équipe a perdu "

SOS, mon attaque à besoin d'aide


Il n'y a qu'à regarder un peu plus en détail le classement de Ligue 1 pour s'apercevoir que le manque d'un véritable attaquant se fait cruellement sentir dans les résultats de l'OM. Car si les Marseillais disposent de la troisième meilleure défense de l'Hexagone, ils ne possèdent seulement que la 11e attaque, à égalité avec Angers. Si les deux matchs en retard peuvent en partie expliquer ce classement, ils ne peuvent pas non plus l'excuser totalement. D'autant plus après un match face au PSG où Marseille arrive à se créer plus d'occasions que son adversaire - 14 tirs contre 12 - sans pour autant se montrer réellement dangereux. Si ce n'est sur la réduction du score de Dimitri Payet qui, coïncidence, a inscrit son pion après avoir retrouvé son véritable poste. De là à dire que l'OM aurait pu obtenir un autre résultat avec Dario Benedetto comme titulaire, il y a un énorme pas que nous refusons Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer