Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marquinhos, la parole est à la défense
So Foot07/11/2020 à 23:51
Temps de lecture: 2 min

Marquinhos, la parole est à la défense

Marquinhos, la parole est à la défense

Après des semaines à jouer au milieu de terrain, Marquinhos a été replacé en défense centrale face au Stade Rennais (3-0). Et le Brésilien en a profité pour rappeler à Thomas Tuchel que son métier était de défendre. Et qu'il le faisait très bien.

Thomas Tuchel a beau porter tous les maux du PSG depuis quelques semaines, il n'en devient pas un âne pour autant. Déjà car il est beaucoup trop grand. Puis il n'a pas non plus la voix d'Eddie Murphy. Si l'entraîneur allemand n'a donc rien à voir avec les bourricots, cela peut expliquer l'arrêt (provisoire ?) de son entêtement à faire jouer Marquinhos au milieu de terrain et Danilo Pereira en défense centrale. Un choix expliqué par l'absence de Kimpembe et le besoin de repos du Portugais ? Possible. À moins que ce soit pour éviter d'avoir à répondre en conférence de presse aux questions à ce sujet comme c'est le cas depuis maintenant un mois. Quoi qu'il en soit, Thomas Tuchel a pu s'apercevoir que son capitaine est quand même bien meilleur lorsqu'il est positionné en défense centrale. Et que, comme par magie, son milieu de terrain aussi fonctionne mieux.

Paris punit Rennes

Le patron est de retour


C'est un fait, Rennes n'a jamais réussi à se montrer réellement dangereux face au Paris Saint-Germain. Et si la raison principale se trouve du côté des Bretons qui ont fait preuve d'une énorme maladresse dans la dernière - et la première - passe, une autre explication à ce manque de danger offensif peut se nommer Marquinhos. De retour en défense centrale, le Brésilien a contenu à merveille la deuxième meilleure attaque de Ligue 1 qui avait jusque-là toujours planté au moins un pion en championnat cette saison. Et pas besoin de demander à Sehrou Guirassy - qui a passé 90 minutes dans sa poche - ou à Jeremy Doku - qui a cru faire la différence avec sa vitesse avant de se heurter au mur Marquinhos à chaque fois - pour comprendre que l'ancien de la Roma a tenu la muraille parisienne d'une jambe de fer. Et peu importe s'il a du jouer avec Layvin Kurzawa comme latéral droit - puis défenseur central dans une défense à trois - et le toujours aussi fébrile Mitchel Bakker à gauche. Mieux, Marquinhos a même permis à Abdou Diallo de livrer son meilleur match de la saison. De quoi permettre aux supporters parisiens d'avoir le sourire en imaginant enfin Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer