Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Manchester City champion d'Angleterre au bout de la folie
information fournie par So Foot22/05/2022 à 19:11
Temps de lecture: 2 min

Manchester City champion d'Angleterre au bout de la folie

Manchester City champion d'Angleterre au bout de la folie

Au terme d'un dernier multiplex aux nombreux rebondissements, Manchester City s'est fait très peur face à Aston Villa, avant de tout renverser en quelques minutes pour s'offrir le titre de champion d'Angleterre. Vainqueur au finish de Wolverhampton, Liverpool y a cru, mais échoue encore juste derrière les Citizens. Tottenham a conservé sa quatrième place en étrillant Norwich, alors que Leeds s'est maintenu in extremis au dépend de Burnley, relégué en Championship.

Longtemps dos au mur, Manchester City a renversé Aston Villa en cinq minutes. La décontraction du début d'après-midi, dans le sillage de joueurs entrés sur la pelouse de l'Etihad avec leurs enfants dans les bras, laisse pourtant peu à peu la place à la nervosité. City a beau faire tourner le cuir aux quatre coins du pré, ce sont les Villans qui frappent les premiers : sur un centre de Digne, c'est Matty Cash qui vient catapulter le ballon au fond. Gabriel Jessus et les Citizens montent le son de plusieurs crans au retour des vestiaires, mais le Brésilien est trop court. Parti de son camp, Watkins manque d'éteindre Manchester. Une mission dont se charge Coutinho, auteur d'un superbe enchaînement pour trouer City. Mais c'était compter sans la folie totale qui s'empare des Mancuniens, dix ans après le souvenir magique du but d'Aguero dans le temps additionnel contre QPR. En l'espace de cinq minutes hors du temps, Gündogan – de la tête puis de près sur un centre de De Bruyne – et Rodri d'un tir placé font basculer le stade dans l'euphorie la plus totale. Au terme d'un dernier multiplex complètement dingue, Manchester City est sacré champion d'Angleterre, et la pelouse de l'Etihad est envahie.

Liverpool l'a pourtant emporté face aux Wolvesn en vain. Comment mal débuter un match crucial en une leçon ? Voir Konaté mal juger la trajectoire sur un long ballon, laissant Jimenez s'infiltrer et centrer au cordeau pour Neto. Dos au mur d'entrée, les Reds construisent rapidement un siège autour de la surface des Wolves, mais Luis Diaz se loupe. Sur une déviation géniale de Thiago Alcantara, c'est Sadio Mané qui s'en va redonner vie à Anfield. Sur un fil à chaque contre de Wolverhamtpon, Liverpool pousse de plus en plus fort au fil des minutes. Le Sénégalais pense faire chavirer tout une ville dans l'ivresse, mais le drapeau se lève, juste avant que Jota ne tire dans son partenaire. Et alors que Manchester City encaisse un deuxième but face à Villa, les bords Lire la suite de l'article sur SoFoot.com