Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lyon-Metz : Frédéric Antonetti, force et honneur
So Foot18/01/2021 à 01:00
Temps de lecture: 1 min

Lyon-Metz : Frédéric Antonetti, force et honneur

Lyon-Metz : Frédéric Antonetti, force et honneur

La belle victoire du FC Metz sur la pelouse de l'Olympique lyonnais (0-1) ne fait qu'apporter une preuve supplémentaire : Frédéric Antonetti est certainement un des meilleurs techniciens et meneur d'hommes que compte cette Ligue 1.

Frédéric Antonetti ne fera jamais consensus, il le sait. Ni chez lui ni chez les autres. Le week-end passé, le technicien corse nous rappelait quel aboyeur il était quand il s'en est pris au gardien remplaçant niçois Yoan Cardinal. Si certains se sont bien bidonnés devant ce vif échange verbal, son ancien club du Gym ne l'a que très peu goûté. "Si la place de Yoan est "en tribune", quelle est celle exactement d'un éducateur qui s'oublie de la sorte devant la France entière depuis des années ? En DH ?" écrivait le club azuréen dans un communiqué amer. La division d'honneur ? Pas de problème pour Fred. "Le club pense que ma place est en DH ? C'est un compliment, répondait-il dans les colonnes de Nice-Matin. Je viens de là. De la DH, du foot amateur." Et surtout, de l'honneur, il n'a justement que ça à revendre.

J'irai gagner chez vous


Dernière démonstration ce dimanche à Lyon, où son FC Metz est venu poser dans les toutes dernières minutes du match le point final d'une de ses plus belles prestations depuis son retour sur le banc. Le champion d'automne s'est ainsi cassé les dents sur son système hybride, où les latéraux sont à la fois ses meilleurs animateurs de jeu et les soupapes de son moteur défensif. À Décines, c'est notamment le gaucher Thomas Delaine qui s'est coltiné des dizaines d'allers-retours pour aller fissurer les lignes rhodaniennes, mais aussi boucher les trous que l'ancien paysagiste avait lui-même laissé dans son couloir. Son pendant à droit, Fabien Centonze, résumait alors la recette miracle : "C'est un système qu'on utilise depuis plusieurs journées, on commence à avoir des automatismes. Ce n'est jamais facile pour l'adversaire de s'adapter à cette défense à cinq, mais on savait que l'OL avait des lacunes qu'on pouvait exploiter." Après trois matchs sans victoire dans cette configuration (défaite à Rennes, nuls contre Bordeaux Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer