Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Lyon bat Barcelone et s'offre une huitième Ligue des champions
information fournie par So Foot21/05/2022 à 21:00
Temps de lecture: 1 min

Lyon bat Barcelone et s'offre une huitième Ligue des champions

Lyon bat Barcelone et s'offre une huitième Ligue des champions

Menant 3-0 dès la demi-heure de jeu, l'Olympique lyonnais a assez sereinement dominé Barcelone en finale de Ligue des champions malgré la réduction du score catalane juste avant la mi-temps pour remporter sa huitième C1 face aux ex-championnes d'Europe en titre.

Barcelone 1-3 Lyon


Buts : Putellas (41 e ) pour Barcelone // Henry (6 e ), Hegerberg (23 e ) et Macario (33 e ) pour Lyon

Elles leur avaient pris leur bien, leur précieux trophée. Grandes gagnantes de la Ligue des champions 2020-2021, les Barcelonaises étaient vues d'un mauvais œil par les Lyonnaises. Car pour ces dernières, la C1 leur appartient. Normal quand on soulève la coupe en 2011, 2012, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020. Alors, à l'occasion de cette finale européenne 2022 opposant Espagnoles et Françaises, l'OL n'a pas pris de gant pour récupérer son sacre. En 33 minutes chrono, le statut de lauréates avait changé de camp. Et mine de rien, c'est un sacré exploit.

Et 1, et 2, et 30 minutes de jouées


Une leçon. Voilà le mot qui pourrait résumer la première demi-heure, durant laquelle Lyon plie la rencontre et cogne Barcelone avec trois buts marqués. Et ce, en dépit de la sortie sur civière de Carpenter, remplacée par Buchana au bout de quinze minutes. C'est d'abord Henry qui, dès la première action du match, ouvre les hostilités d'un enroulé terminant sa course dans la lucarne de Paños. Si Endler empêche ensuite l'égalisation devant Hermoso, l'OL breake rapidement grâce à une tête d'Hegerberg sur un centre parfait de Bacha. 2-0, puis 3-0 dix minutes plus tard (malgré le doublé manqué par Hegerberg, qui est tout proche de profiter d'une mauvaise passe en retrait de Paredes entre-temps) : auteur d'une nouvelle bévue, la défense catalane laisse Hegerberg servir Macario pour le poteau rentrant.

Un lob touchant la barre comme seul véritable frisson


Ça y est, le suspense vient d'être définitivement enterré... Même si Putellas donne un semblant d'espoir aux Espagnoles, en… Lire la suite de l'article sur SoFoot.com