Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Loïc Prigent, l'insolence de la mode
Partenaire20/09/2014 à 09:00
Temps de lecture: 3 min

Qui se cache derrière le personnage de Loïc Prigent ?

Qui se cache derrière le personnage de Loïc Prigent ?

Partout, on vous dit comment vous habiller, comment ne pas vous habiller, ce que vous devez aimer, et même qui vous devez suivre sur les réseaux sociaux. . . Tout vous est dicté. Bien loin de toutes ces préoccupations, il existe un être à part. Il s'agit de Loïc Prigent, journaliste prodige, personnalité adulée, il est de tous les défilés. En revanche, ne comptez pas sur lui pour vous dire comment choisir votre jean, votre costume ou votre chapeau. Mais que savez-vous au juste sur cette antistar qui égaye votre fil d'actu sur Twitter ?

En ce moment, on le voit au côté de Maïté Biraben dans l'émission dominicale de Canal+, "Le Supplément", où il est en charge de la rubrique Sexy Demain. A l'origine, il vient de la presse écrite. Après un passage remarqué en tant que pigiste pour le journal Libération , il est de plus en plus demandé dans les années 1990. Il rejoint l'équipe de "Nulle Part Ailleurs", déjà sur Canal+, premier signe d'attachement à cette chaîne. La décennie suivante lui ouvre définitivement les portes de la mode. Les collaborations avec des titres prestigieux se multiplient. Il travaille alors avec Madame Figaro et Numéro . Mais c'est surtout lorsque Vogue l'adoube que le journaliste accède au rang de sommité.
Il s'applique à montrer la mode sous un jour inhabituel, presque tabou : l'envers du décor. Sous le fard, tout l'effare mais rien ne l'effraie. Il traite tous les sujets relatifs à ce milieu très fermé, de la grossièreté ambiante dans les ateliers des petites mains, jusqu'au prix des défilés. Il tourne la suffisance en dérision, grâce à un humour caustique des plus appréciés sur la toile. On le connaît à ce titre pour ses punch lines . Certaines sont probablement de son cru, d'autres, nombreuses, sont entendues au gré des événements qu'il écume. La Fashion Week est notamment le terrain de jeu préféré de cet amoureux du verbe.

Toujours le bon mot

A la fois passionné par le journalisme et fasciné par la mode, il ne s'illustre pourtant particulièrement pas par son style vestimentaire. Prigent, c'est avant tout l'art de l'impertinence. Tout est dans le mot. Ses méthodes uniques et efficaces sont entérinées par le Graal de la mode sous le règne Carine Roitfeld. Il nourrit quotidiennement son compte Twitter de tweets cyniques bien pensés. Rarement méchant, c'est non sans une certaine verve qu'il s'amuse à démonter les univers de la mode et du luxe. Mais au fond, ils leur dédie sa vie à coup de documentaires à vocation de vulgarisation, encensés de tous.
Une enfance en Bretagne, une famille de paysans. . . Rien ne laisse présager de la carrière qui va lui tendre les bras. Tout jeune, il se lie pourtant d'amitié avec un autre futur petit génie : Gildas Loaëc, l'homme derrière le label ultra-branché Kitsuné .

La mode, la mode, la mode

Multicasquettes, Loïc Prigent est reconnu pour l'ensemble de ses activités de journaliste, documentariste, réalisateur et producteur. Avec "Signé Chanel" (2005 - Arte), il signe - justement - le documentaire le plus vendu à l'étranger, en compagnie de son acolyte tout aussi impertinente, Mademoiselle Agnès. Ils réalisent ensuite une série de documentaires que la fashion sphère ne raterait pour rien au monde : les fameux "Habillé(e)s pour. . . " En grand visionnaire, il conseille également à Pierre Bergé, le compagnon d' Yves Saint Laurent, de faire l'acquisition de Têtu , le magazine qui deviendra pas la suite une véritable référence dans la presse LGBT.
C'est un fin limier qui a su flairer le ton du journalisme de demain, teinté d'ironie, toujours en immersion dans les dessous des jupons de la mode. Ses documentaires sont conçus comme des oeuvres d'art à part entière, ou pas vraiment, mais en tout cas, son approche est unique. Grâce à son oeil expert, il parvient à capturer en images ce que les autres ne voient même pas sur le vif. La caméra embarquée, les avances rapides, il réalise à sa manière. Rien n'est coupé au montage. Si Prigent estime que c'est intéressant, drôle, surprenant, ou comme il aime à le souligner, "futile", l'un des qualificatifs qui revient le plus souvent dans sa bouche à propos de la mode.

On ne peut pas plaire à tout le monde

Chose étonnante pour un journaliste, quand il ne réalise pas des reportages, il met son talent au service de la communication des grands couturiers, essentiellement en interne. C'est un peu antinomique, mais l'activité est lucrative et lui permet, entre autres, de poursuivre les projets qui lui tiennent vraiment à coeur.
Il taille sans vergogne des costards à tout le monde, ou presque, et c'est justement ce qui agace. Car Loïc Prigent est devenu, au fil des ans, l'ami des hauts représentants de l'élite mode, à qui il ne s'attaque plus vraiment. Alors, Loïc Prigent est-il vraiment celui que l'on croit ?

Les Risques en Bourse

Fermer