Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Lionel Messi, l'union fait la force
information fournie par So Foot29/09/2021 à 00:00
Temps de lecture: 2 min

Lionel Messi, l'union fait la force

Lionel Messi, l'union fait la force

En souffrance face à Manchester City, le PSG a finalement su inscrire le but du K.-O. pour s'offrir une fin de match tranquille (2-0). Un uppercut venu du pied gauche de Lionel Messi qui inscrit son premier but avec ses nouvelles couleurs. L'Argentin prouve qu'après son divorce forcée avec le Barça, il est prêt à se remarier.

Michel Montana, le speaker du Paris Saint-Germain, a beau élever un peu plus sa voix au moment d'hurler son prénom lors de l'annonce des équipes, les supporters, eux, ont gardé leurs cordes vocales au chaud au moment de saluer "Messi". La Pulga a beau être le transfert parisien de l'été, avoir gagné six ballons d'or et marqué 751 buts en carrière il n'est pas (encore) le chouchou du Parc des Princes, une place réservée à Marco Verratti qui a encore et toujours gagné au jeu de l'applaudimètre. Mais ça, c'était avant la 74e minute de ce PSG-City et ce but sublime de Lionel Messi, son premier sous les couleurs parisiennes. À ce moment-là, l'assistance parisienne s'est peut-être enfin rendu compte qu'elle avait dans son escouade l'un des meilleurs joueurs de l'histoire. Et le Parc a alors, cette fois-ci, tout donné pour répondre à l'appel de Michel Montana. Un bruit qui ferait passer un Airbus A380 pour un avion en papier. Il faut dire que le public vient d'assister au mariage de Lionel Messi avec le Paris Saint-Germain. Et quoi de mieux que le Parc des Princes, la Ligue des champions et le Manchester City de Pep Guardiola, bourreau des Parisiens l'an dernier, pour célébrer cette union ?

Mbappé en maître de cérémonie


Comme un symbole, le premier but de Lionel Messi vient d'une passe décisive géniale de Kylian Mbappé. Ce même Kylian qui semblait se résigner à être la troisième roue du carrosse, depuis que la Pulga lui a volé son amitié avec Neymar. Il n'y a qu'à voir le match à Bruges (1-1) où le champion du monde français n'avait reçu que 4 passes de ses deux compères d'attaque qui préféraient s'échanger les amabilités. Ou jeter un coup d'œil à l'échauffement d'avant-match où le Brésilien s'envoyait des transversales avec son ancien coéquipier du Barça, laissant son ancien partenaire d'échauffement Kylian Mbappé avec Achraf Hakimi. Sauf que Lionel Messi a compris que l'international français était plus un allié qu'un ennemi et l'a prouvé avec ce une-deux sur son but. Et Lire la suite de l'article sur SoFoot.com