Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les voitures des présidents de la République
Partenaire15/03/2014 à 09:00
Temps de lecture: 1 min

Lancée en 2005, la Citroën C6 (en version blindée) a été adoptée par Jacques Chirac puis Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Lancée en 2005, la Citroën C6 (en version blindée) a été adoptée par Jacques Chirac puis Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Quand on est président de la République, le choix de la voiture officielle n'est pas anodin. En tant que représentant de la Nation, le chef de l'Etat se doit d'opter pour un modèle français, afin de valoriser les constructeurs et le savoir-faire de son pays.

Pas de Ferrari ni de Porsche donc. Il s'agit aussi de ne pas être trop « bling-bling », tout en circulant à bord d'une auto fiable, sûre et performante. Ces dernières décennies, les présidents successifs ont tenté de résoudre cette équation complexe en privilégiant des véhicules qui sont depuis entrés dans l'Histoire.

La domination de Citroën

La politique n'est jamais très loin. Ainsi, la décision du président actuel, François Hollande, de commander une Citroën DS5 hybride est apparue comme un symbole : il s'agissait de prendre en compte l'aspect environnemental et de donner l'exemple aux citoyens français. Pourtant, le chef de l'Etat n'a pas totalement rompu avec ses prédécesseurs en conservant la C6 blindée dans la flotte de l'Elysée.

Auparavant, elle avait été plébiscitée par ses prédécesseurs Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Ce dernier s'était aussi équipé d'une Renault Vel Satis high tech et ultra-sécurisée dont le coût de 150 000 euros avait suscité la critique. Si l'on devait faire un match entre les trois principaux constructeurs français, Peugeot, Renault et Citroën, c'est sans doute le troisième qui l'emporterait.

Et cette tradition ne date pas d'hier : on se souvient encore de la mythique DS 19 du général de Gaulle, celle-là même qui lui sauva la vie lors de l'attentat manqué du Petit-Clamart en 1962. En remontant plus loin dans le passé, impossible aussi d'oublier la fameuse Traction Avant de René Coty, dernier président de la IVe République. Elles n'ont pas pris une ride !

Les Risques en Bourse

Fermer