Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les villes les plus colorées du monde
information fournie par Partenaire28/07/2015 à 17:30
Temps de lecture: 2 min

Au Maroc, Chefchaouen est surnommée la ville bleue à cause de sa superbe médina monochrome.

Au Maroc, Chefchaouen est surnommée la ville bleue à cause de sa superbe médina monochrome.

Si vous n'avez pas encore choisi votre destination de vacances pour cet été, prenez quelques instants et découvrez des lieux irréels aux couleurs vives ou pastel aux quatre coins du globe. Chez nous on a Toulouse, la ville rose, sa douceur de vivre et l'accent chantant de ses habitants. Mais soyons fair-play, à l'étranger aussi il y a de belles couleurs dans les villes.

On peut distinguer deux types de villes colorées : celles qui affichent une mine unie, monochrome, et celles qui se parent de mille et une couleurs chatoyantes.

Les villes monochromes

Il existe des villes monochromes comme Izamal, au Mexique, où le jaune est omniprésent sur les bâtisses coloniales dont la ville est faite. Si la cité mexicaine est apparue comme une évidence, on a eu bien du mal à choisir une seule ville bleue, car il en existe plusieurs et elles sont toutes sublimes. De Chefchaouen au Maroc, à Jodhpur en Inde, en passant par Juzcar en Espagne, toutes valent le détour.

A l'opposé du nuancier, on trouve l'orange, cette couleur chaude et accueillante qui habille les murs de Jaipur au Rajasthan. Elle est également présente sur de nombreuses façades à Menton, dans le sud de la France, ou de Portofino, la destination préférée de la jet-set en Italie. A Stockholm, en Suède, l'orange se mélange à des teintes ocre et brun-rouge qui nous rapellent Copenhague ou Saint-Jean de Terre-Neuve, au Canada.

Les villes multicolores

La liste des villes multicolores est bien plus étoffée. Elles sont disséminées d'un bout à l'autre de la Terre, souvent en bord de mer d'ailleurs. L'Amérique latine et les Antilles en regorgent, à l'image de Willemstad à Curaçao, où les nuances vont du pastel aux couleurs pétantes. Au Mexique, à Guanajuato plus exactement, les pigments se multiplient et se chevauchent dans une cacophonie flamboyante. Dans le même registre, à Valparaiso au Chili, on peut admirer une infinité de couleurs éclatantes, presque aveuglantes par leur intensité, tandis qu'à San Juan (Porto Rico), elles s'entremêlent tout en douceur. Les villes de La Havane et Trinidad, à Cuba, sont, elles aussi, truffées de couleurs pastel délicates, comme le quartier historique de Pelourinho dans le centre de Salvador au Brésil, ou encore Nassau aux Bahamas.

Pour ceux qui préfèreraient l'Europe, c'est probablement en Italie que vous aurez le plus de chances de voir des villes bigarrées. Les Cinque Terre en Ligurie, à deux pas de la France, en sont le parfait exemple, et plus particulièrement la commune de Vernazza, semblable à un pot-pourri de couleurs chaudes.

Il est presque impossible d'être exhaustif sur un tel sujet, mais on pourrait encore citer le quartier de La Boca, à Buenos Aires, où chaque habitation est multicolore et parfois même fluo, comme le quartier de Bo-Kaap au Cap. Et pourquoi pas le quartier de Balat à Istanbul, ou South Beach à Miami, sans parler de la favela Santa Maria de Rio de Janeiro, de la ville de Wroclaw en Pologne ou encore de Cork, en Irlande ?

Certaines de ces localités, véritables paradis sur terre, sont classées au patrimoine de l'Unesco. Emportez un peu de lecture, de la crème solaire et surtout, un appareil photo pour garder un souvenir de ces villes incroyables et faites-nous connaître vos destinations colorées.