Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les sportifs égéries des grandes marques
Webedia02/12/2013 à 16:00
Temps de lecture: 2 min

Les sportifs égéries des grandes marques (Crédits photo : Adobe Stock)

Les sportifs égéries des grandes marques (Crédits photo : Adobe Stock)

Vêtements, montres, voitures et autres produits de beauté, les sportifs de haut niveau ont investi depuis longtemps l'univers de la mode et du luxe. En signant des contrats parfois mirobolants, à l'image de Tiger Woods (Rolex, Nike) ou de Roger Federer (Mercedes, Nike, Lindt), ils prêtent leur image à des marques qui misent sur leur élégance, leur jeunesse ou leur tempérament de battant. Un phénomène pas si nouveau mais qui a pris de l'ampleur ces derniers mois, comme le montrait le baromètre Cosmétique Mag/Lexis Nexis BIS des égéries de la beauté publié en mars 2013. Retour sur ce phénomène avec quelques sportifs emblématiques devenus les égéries de grandes marques.

Les footballeurs se font une place de choix

Quand on pense aux sponsors et à la publicité, on pense forcément au football, sport le plus populaire et donc le plus lucratif au niveau mondial. Si certains footballeurs ont signé de gros contrats avec des marques grand public (Zinedine Zidane avec Volvic ou Danone par exemple), d'autres se sont positionnés sur un créneau plus prestigieux. C'est le cas du néo-retraité David Beckham, imbattable dans ce domaine, mais aussi de Lionel Messi (Dolce & Gabbana) ou de Cristiano Ronaldo (Giorgio Armani). Visiblement, les deux marques italiennes aiment beaucoup les footballeurs et souvent fait appel à eux en tant que mannequins pour sous vêtements. D&G a même été jusqu'à faire poser les joueurs des équipes entières : la Squadra Azzura bien sûr, le Milan AC mais aussi Chelsea. Dans le même genre, Louis Vuitton avait lui aussi frappé fort en 2010, faisant poser ensemble Pelé, Diego Maradona et Zinedine Zidane. Les trois plus grands joueurs de tous les temps jouant ensemble au baby-foot, tout simplement.

Les autres sportifs ne sont pas en reste

Si le soccer est très populaire en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud il l'est moins en Asie et surtout aux Etats-Unis, où ce sont les joueurs de footnall américain et les basketteurs qui raflent la mise. C'est le cas de joueurs comme LeBron James (Nike) ou Kobe Bryant (Mercedes), dont les contrats publicitaires astronomiques ont de quoi faire pâlir d'envie les plus grandes stars du ballon rond. Car les contrats dépendent évidemment de l'exposition médiatique et des performances. Nageur le plus titré de l'histoire des Jeux olympiques (et aujourd'hui retraité), le nageur Michael Phelps s'est ainsi offert une place de choix grâce à ses impressionnants records. Au lendemain de ses JO triomphaux à Londres, l'Américain est devenu l'égérie de Louis Vuitton en plus de prêter son image à Head & Shoulders. Pour l'anecdote, il succédait alors au pilote de F1 britannique Jenson Button comme égérie de la marque de shampoing.

Les Risques en Bourse

Fermer