Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les raisons du succès de Top Gear France
Partenaire23/04/2015 à 11:30
Temps de lecture: 2 min

Le joaillier Cartier s'est imposé dès le début du 20e siècle comme une valeur sûre de l'horlogerie française. Ses montres de forme telles que la Santos, la Tortue ou la Tank sont aujourd'hui des objets cultes sans cesse réédités. La Clé de Cartier (photo), qui fait partie des dernières créations de la marque, est tout aussi réussie.

Le joaillier Cartier s'est imposé dès le début du 20e siècle comme une valeur sûre de l'horlogerie française. Ses montres de forme telles que la Santos, la Tortue ou la Tank sont aujourd'hui des objets cultes sans cesse réédités. La Clé de Cartier (photo), qui fait partie des dernières créations de la marque, est tout aussi réussie.

L'émission culte de la BBC "Top Gear", qui compte une communauté de fans de quelque 350 millions de passionnés d'automobile dans 214 pays, a été adaptée pour la première fois dans une version "made in France". Diffusé sur RMC Découverte chaque mercredi, ce programme a repris avec succès la recette britannique, bien loin des émissions aseptisées Turbo (M6) et Auto Moto (TF1). Ici, c'est le fun qui prime, et le téléspectateur français a l'air d'apprécier.

Après la diffusion du dernier épisode hier soir, on peut désormais faire le bilan des audiences de "Top Gear France". Après avoir rassemblé 926 000 personnes devant leur poste de télévision le 18 mars pour le premier épisode, avec une pointe à plus d'un million, les chiffres se sont un peu tassés pour atteindre une moyenne de 666 000 téléspectateurs (environ 2, 8% de parts de marché). Des audiences record pour la chaîne de la TNT, qui devrait très vite signer pour une seconde saison. Mais qu'est-ce qui explique ce carton ?

Une recette miracle déjà éprouvée

Au lancement de "Top Gear France", peu d'observateurs imaginaient un échec cuisant. En effet, cette émission s'appuie sur LE mastodonte des programmes consacrés à l'automobile, et va jusqu'à être produite par la filiale internationale de la BBC. Elle reprend donc le principe du trio d'animateurs, avec l'acteur Philippe Lellouche dans le rôle de chef de bande en lieu et place de Jeremy Clarkson. Ses acolytes sont l'ex-pilote Bruce Jouanny et le journaliste Yann Larret-Menezo (aka Le Tone), contre Richard Hammond et James May pour la version britannique. Le pilote casqué tout de blanc vêtu, aka le Stig (qui cache soit un comédien, soit un pilote de renom pour les essais chronométrés), est également de la partie.

Au-delà des hommes de l'émission, la version française de "Top Gear" reprend le ton irrévérencieux de sa cousine britannique. Ainsi, le trio d'animateurs n'hésite pas à comparer l'arrière d'une Mercedes au derrière impressionnant de Kim Kardashian, ou à cracher sur le design douteux de la Fiat Multipla. Et c'est aussi ça qui fait le succès de l'émission : son indépendance par rapport aux constructeurs et sa liberté de ton. Les spectateurs sont ravis d'avoir un programme consacré à l'automobile qui ne se prive pas de les divertir. On pourrait même dire que les voitures ne sont qu'un prétexte pour s'amuser.

L'autre ficelle reprise par "Top Gear France", c'est le défi proposé à des stars qui doivent réaliser le meilleur chrono à bord d'un voiture peu coûteuse, en l'occurrence une Dacia Sandero. Et c'est l'ex-pilote de course automobile devenu humoriste Stéphane de Groodt qui a remporté l'épreuve. Il devance dans l'ordre Jean-Marie Bigard, la speakerine de Canal+ Jérôme Niel, François Fillon, le chef Philippe Etchebest, et les comédiens Arnaud Ducret, Bruno Solo, Yvan Le Bolloc'h et François-Xavier Demaison. Du beau monde en somme.

Avec des défis improbables, une équipe d'animateurs qui fonctionne bien, des invités prestigieux, et l'aura de sa grande soeur britannique, "Top Gear France" a récolté le succès escompté. On attend désormais la saison 2, d'autant plus que son homologue d'outre-Manche connaît de graves difficultés suite au licenciement de son présentateur vedette Jeremy Clarkson, imité par le reste de l'équipe. Pour patienter, RMC Découverte va proposer trois émissions best-of, pour revenir sur les meilleurs moments de la saison 1. C'est l'occasion pour tous ceux qui sont passés à côté de ce programme de se prévoir des séances de rattrapage.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer