Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les publicités jugées sexistes de Renault censurées
information fournie par Partenaire31/07/2014 à 14:30
Temps de lecture: 2 min

Avec sa nouvelle campagne de pub belge, retirée après deux heures de diffusion, Renault a réussi à se mettre la gent féminine à dos !

Avec sa nouvelle campagne de pub belge, retirée après deux heures de diffusion, Renault a réussi à se mettre la gent féminine à dos !

La marque de voitures Renault est connue comme le loup blanc, dans le monde automobile comme chez les particuliers. Au sommet de l'innovation avec sa voiture autonome, certains de ses modèles ont inscrit leurs noms parmi les plus beaux coupés-cabriolets du moment, pendant que d'autres, un peu trop hasardeux, se retrouvent dans la liste des plus gros ratés du design automobile. Quoi qu'il en soit, Renault a toujours su se faire remarquer. . . Et ce n'est pas sa dernière campagne de publicité qui prouvera le contraire !

Une pub trop "borderline" ?

La dernière Twingo vient d'être dévoilée, et nul doute que vous allez en entendre parler ! La nouvelle campagne promotionnelle belge, supposée promouvoir la dernière née de Renault, comprend trois spots pour le moins originaux. . . Mais pas au goût de tous ! Dès leur première diffusion à la télévision belge, la polémique a enflé sur les réseaux sociaux, provoquant peu à peu un tollé général. Deux heures seulement après la découverte de ladite campagne, la diffusion a été interrompue !

Plusieurs spots autour de la nouvelle Twingo ont vu le jour. L'un met en scène une jolie jeune femme qui se gare sur un rond-point, puis sort de son sac un protège-slip sur lequel elle écrit au rouge à lèvres "Désolée". La phrase de conclusion explique que la nouvelle Twingo possède les options "Désolée de m'être garée là" et "N'enlevez pas ma voiture svp, j'ai des hauts talons", des cartes d'excuse pré-écrites pour ces demoiselles qui n'ont pas le temps de bien se garer. Une autre publicité faisait miroiter aux femmes, "ces éternelles indécises", la possibilité de changer la couleur de la carrosserie dans les deux jours après l'acquisition de la Twingo. Campagne jugée trop osée, trop tendancieuse ou trop sexiste, mais se voulant simplement au départ drôle, les clichés sur les femmes s'accumulaient dans ces spots que Renault s'est vu contraindre de retirer des écrans.

En dépit (ou grâce) de ce malencontreux buzz, la nouvelle Twingo, qui ne sera lancée qu'au mois de septembre, fait parler d'elle, et ce bien au-delà des frontières belges !