Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les plus gros caprices de sportifs
Partenaire28/08/2014 à 14:30
Temps de lecture: 3 min

Lorsqu'il se prenait encore pour un dompteur, Mike Tyson promenait ses tigres du Bengale dans son jardin, comme si de rien était, et les fauves n'avaient pas l'air de s'en plaindre.

Lorsqu'il se prenait encore pour un dompteur, Mike Tyson promenait ses tigres du Bengale dans son jardin, comme si de rien était, et les fauves n'avaient pas l'air de s'en plaindre.

Il y a deux types de caprices chez nos amis les sportifs. D'abord on a les extravagants, ceux qui dilapident leur fortune dans des achats qui peuvent paraître compulsifs, parfois jusqu'à se ruiner. Mais il y a un autre type, plus facétieux : ceux qui ont des exigences de divas. Ils rivalisent d'ingéniosité quand il s'agit de faire des gros caprices, ou des plus petits totalement inexplicables. On en a retenu cinq pour vous, sans les hiérarchiser, chacun d'entre eux présentant un caractère unique.

Les footballeurs sont souvent cités, à cause de leurs dépenses en villas de luxe et autres voitures de sport, mais ce n'est pas tout. Ce que ces stars du ballon rond perçoivent comme de l'exigence passe aisément pour des simagrées plus que superflues. C'est à se demander si ces footballeurs capricieux se prennent pour des dieux. Mais tous ne sont heureusement pas concernés par ces écarts de conduite, et les autres athlètes ne sont pas en reste non plus.

Le plus drôle

Complexé par sa petite taille, Franck Ribéry demande à faire changer l'enfant qui lui a été attribué et qu'il juge trop grand, avant un match contre le PSV Eindhoven en juillet 2013. A-t-il eu peur que le jeune homme ne lui fasse de l'ombre ? Sans doute. Pris de compassion, l'un de ses coéquipiers du Bayern Munich accepte de procéder à l'échange pour que Ribéry paraisse moins petit.

Le plus téméraire

Perdu dans sa démesure, Mike Tyson s'est entouré de trois tigres blancs royaux qu'il a installés chez lui pendant les années 1990. C'est ce qu'on appelle voir les choses en grand. Difficile de croire que des félins si sauvages se sont accoutumés à la vie de château, mais c'est bien le cas et de toute façon, il en faut plus pour impressionner le champion, condamné par la justice. C'est tellement cocasse que c'en est devenu une sorte de meme repris dans la pop culture, avec un passage remarqué dans le cultissime "Very Bad Trip" (2009) de Todd Phillips. Le boxeur tatoué y joue son propre rôle, et est présenté comme le propriétaire d'un tigre, servant de trame au film pour nous offrir des scènes sans queue ni tête particulièrement savoureuses. Mais en réalité, Mike Tyson fait faillite en 2003 et se voit alors contraint de se séparer de ses compagnons aux crocs acérés.

La plus dépensière

Serena Williams sait se faire plaisir, elle aussi. Et quand la joueuse de tennis décide de s'offrir une maison, elle fait l'acquisition d'un terrain coûtant à lui seul à 3, 1 millions d'euros, qu'elle aurait payé cash. Il s'agit de l'une des propriétés voisines de celle de Michael Jordan à Jupiter, en Floride (Etats-Unis). Pour elle comme pour un grand nombre de sportifs vedettes, caprice rime donc avec dépenses astronomiques.

Le plus mégalomane

Impossible de parler de mégalomanie sans mentionner Zlatan Ibrahimovic. Le bad boy au grand coeur a fait parler de lui pour une histoire de chiffre fétiche, ou plutôt un nombre, car c'est sur le numéro 10 que le célèbre Suédois a jeté son dévolu. Alors qu'il était en négociations pour intégrer le PSG, le joueur à la langue bien pendue a fait savoir qu'il souhaitait endosser le maillot floqué du numéro 10. Seul hic, à ce moment-là, Luis Nenê porte déjà le nombre convoité. Ibra doit attendre 2013 pour que le club réponde par l'affirmative à sa demande. Autre anecdote savoureuse du joueur, il a fait revoir à la hausse la qualité des plats servis à la cantine du PSG. Le plus étonnant avec ces réclamations d'enfants gâtés, c'est que les dirigeants du club n'y ont rien trouvé à redire, au contraire, ils se sont exécuté aussitôt.

Le plus absurde

On n'a pas vraiment envie de savoir pourquoi les Bleus ont si peur du savon, mais ils ont exigé des hôtels qui les ont accueillis pendant la Coupe du monde au Brésil, qu'ils leur fournissent exclusivement du gel douche. C'est sûr, comme ça, pas de risque de faire tomber la savonnette. . .

On n'a pas fini d'entendre parler des frasques en tous genres de nos sportifs favoris, sans parler des stars d'Hollywood !

Les Risques en Bourse

Fermer