Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les notes de PSG-Metz
So Foot16/09/2020 à 23:00
Temps de lecture: 1 min

Les notes de PSG-Metz

Les notes de PSG-Metz

Entre des Parisiens boîteux et des Messins branlants, ce match en retard de Ligue 1 a ressemblé à un combat d'infirme. Et c'était pas toujours beau à voir.

Ils seront essentiels dans la lutte pour le maintien




Au début, ça sent bon, c'est lisse, même un peu rafraîchissant. Puis en fin de journée, ça commence à sécher, gratter voire craquer. Mais au bout du compte, la propreté de son centre a peut-être sauvé la mise à plus d'un. Ángel hydroalcoolique.



Le Zizou de Moselle n'aura jamais eu autant de public à qui réciter son five. Dommage qu'il ne puisse pas enchaîner sur plus de 30 mètres.



Dans son maillot vert pomme, le gardien grenat n'a pas retenu ses coups de katana pour couper les pastèques et autres bananes que les Parisiens envoyaient autour de sa cage, avant de craquer sur une coco pourrie de Draxler. Il méritait d'aller au bout de sa partie de Fruit Ninja, Oukidja.



Entré juste avant l'expulsion de Diallo (62e), mais n'a eu aucun mal à apporter le surnombre. Comment ça il a dû laisser ses coéquipiers à 9 sur blessure ? À qui Ber' gagne.



Des gros enchaînements tambour battant, quelques mélodies réconfortantes pour les fans parisiens en détresse : file Colin !


Vidéo
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer