Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les notes de Metz-Lyon
So Foot06/12/2020 à 23:12
Temps de lecture: 1 min

Les notes de Metz-Lyon

Les notes de Metz-Lyon

Grâce à sa quinte flush royale composée de Karl Toko-Ekambi, Houssem Aouar, Memphis Depay, Bruno Guimarães et Anthony Lopes, l'Olympique lyonnais a dévoré le FC Metz sans trop de problèmes (1-3). John Boye, Pape Matar Sarr et Farid Boulaya ont éprouvé plus de difficultés à briller.

Ils étaient affamés



Il aura attendu que Rudi Garcia pose ses fesses en tribunes pour inscrire son troisième doublé de la saison. Malin le Karl.



À force de se régaler avec Paquetá et Guimarães, il va bientôt demander à être naturalisé brésilien. Didier Deschamps n'aura plus que ses yeux pour pleurer. Remplacé par Caqueret (63e), qui pourrait lui aussi y songer.



Des gants de fossoyeur, une arme létale à la place du pied droit et un leadership éprouvé. Il a toute sa place parmi les Black Blocks. Rendez-vous samedi prochain.



Une plaque tournante beaucoup plus propre que celle de ton micro-onde. Remplacé par Diomandé (82e), histoire de faire un peu de ménage.



Pas de fumigène sur la tronche mais un penalty arrêté puis une simulation qui dure cinq minutes. En voilà un qui était content que Saint-Symphorien soit vide.


L'Olympique lyonnais parade à Metz

Ils avaient un bon coup de fourchette



Espérons pour ses proches que sa liste de cadeaux de Noël sera moins longue que sa palette technique.



Léo Dubois, mais en bien meilleur.
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer