Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les notes de Marseille-Bordeaux
So Foot17/10/2020 à 23:15
Temps de lecture: 1 min

Les notes de Marseille-Bordeaux

Les notes de Marseille-Bordeaux

Ce samedi soir, l'Olympique de Marseille a survolé une rencontre face à de très pâles Bordelais. Thauvin, Cuisance et Amavi sont les hommes forts d'un match où Pablo a au contraire mordu la poussière.

Olympique de Marseille






Le capitaine s'est couché une fois devant le bluff de son adversaire, mais il avait bel et bien la meilleure main. Un joueur de poker encore en formation.





Ce sportif s'entraîne de façon exemplaire, donne tout sur le terrain et s'accroche dans les dernières minutes pour asphyxier son rival. Hirocky 4, prêt à aller défier Ivan Drago en URSS s'il le faut.





Quand la caméra se braquait sur lui, tous les yeux étaient pendus à ses lèvres. C'est pourtant dans le jeu qu'il fallait l'attendre, car il a répondu présent.





Si ce match était l'occasion de rendre hommage à Jump d'Eddie Van Halen, le stoppeur croate s'est exercé à la tâche en continu. De quoi devenir impérial dans les airs, mais risquer un mauvais appui.





La Métamorphose de Franz Kafka a trouvé la couverture de sa réédition en 2020. Bien entendu, elle est aussi surprenante que tout ce qu'il s'est passé durant cette année civile.



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer