Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les Endoumois de Bordeaux : deux minots aux Girondins
information fournie par So Foot16/08/2022 à 15:00
Temps de lecture: 2 min

Les Endoumois de Bordeaux : deux minots aux Girondins

Les Endoumois de Bordeaux : deux minots aux Girondins

À l'été 1992, Rolland Courbis débarque à Bordeaux avec deux joueurs de l'US Endoume totalement inconnus du grand public, sur une idée d'Alain Afflelou. Une expérience dont Christophe Vecchioni et Michel Flos, 23 et 28 ans au moment des faits, se souviendront longtemps. Au contraire de beaucoup de supporters des Girondins.

L'intersaison bordelaise est mouvementée, à l'aube de la saison 1992-1993. Le club qui a troqué le marine pour un rouge bordeaux fête sa remontée en première division en changeant presque tout. Alain Afflelou, alors à la tête du navire, décide de remplacer le valeureux Gernot Rohr par Rolland Courbis pour mener ses troupes. Côté joueurs, en plus de valeurs sûrs de France - Croci, Lucas, Guérit, Daniel – le lunetier fait venir le prometteur Zidane, les Brésiliens Valdeïr et Marcio Santos, ainsi que deux footballeurs venus du monde amateur auxquels pas grand monde ne prête attention : Christophe Vecchioni et Michel Flos, recrutés à l'US Endoume, un club de quartier de Marseille qui évolue alors en troisième division. Et que Courbis avait entraîné la saison précédente.

Une idée d'Alain Afflelou


L'instinct laisse naturellement penser que la venue à Bordeaux de deux novices à ce niveau doit tout à Rolland Courbis, leur entraîneur à Endoume, Marseillais comme eux. Et qui est particulièrement proche de la famille Vecchioni, comme il le confie : "Je connaissais le père de Christophe, on était de la même génération et on a grandi dans le même quartier. Il avait mis enceinte sa fiancée alors qu'elle n'avait que 16 ans et à l'époque c'était assez mal vu. Il était très emmerdé vis-à-vis de sa belle famille. Mais finalement, ils ont décidé – ainsi que ses parents - d'assumer et Christophe, je l'ai vu naître. Vu que je me suis retrouvé dans la même situation à ma naissance, ça crée des liens " . Mais à l'écouter, le recrutement du latéral gauche qui a alors 23 ans, ainsi que celui de Michel Flos, milieu de 28 ans, ne sont pas de son fait. C'est Afflelou lui-même qui aurait eu l'idée. "Le hasard faisait que quelques mois avant que je signe à Bordeaux, il était à Cannes avec Jean-Claude Darmon. Comme je jouais à Fréjus avec Endoume, il était passé me voir. Vecchioni, qui prenait tout le couloir gauche, et Flos, qui était notre meneur de jeu, avaient fait un super match, à l'image de leur saison. Lorsque mon arrivée à Bordeaux s'est concrétisée, il m'a demandé si on ne prendrait pas quelques joueurs d'Endoume pour meubler l'effectif. J'ai trouvé Lire la suite de l'article sur SoFoot.com