Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les bracelets connectés en plein boom
information fournie par Partenaire10/01/2014 à 08:30
Temps de lecture: 2 min

Présenté par Razer lors du CES de Las Vegas, le Nabu est doté de deux écrans OLED.

Présenté par Razer lors du CES de Las Vegas, le Nabu est doté de deux écrans OLED.

Après les montres (et en attendant les lunettes ), les bracelets sont-ils devenus les stars des objets connectés ? On peut le penser, au vu de l'explosion de ces accessoires intelligents ces derniers mois.

La déferlante semble bien partie pour durer en 2014, et ce n'est sûrement pas un hasard si les bracelets connectés ont été très en vogue lors du dernier salon CES de Las Vegas, qui s'achève ce vendredi 10 janvier.

Des accessoires pour les sportifs

Les bracelets connectés s'inscrivent dans le mouvement du "quantified self" qui s'impose actuellement au rayon high tech. Cette tendance concerne tous les appareils connectés qui permettent de mesurer et analyser ses données personnelles (activité physique, rythme de sommeil, évolution de l'état de forme), voire de les partager avec les autres utilisateurs.

A l'origine, ce sont les marques de sport qui se sont spécialisées sur ce créneau. C'est le cas de Nike et son Fuelband, dont la dernière version, Nike + Fuelband SE a été lancée en novembre dernier. Ce bracelet connecté mesure les performances de son porteur ainsi que la fréquence et l'intensité de son activité physique, qu'il analyse en temps réel. Il fournit aussi des rappels de mouvement, convertit les efforts en points et permet (via son application dédiée disponible sur iOS) de créer des groupes d'utilisateurs, histoire de rajouter une dose de défi.

Dans le registre des "trackeurs" d'activité à usage essentiellement sportif, on peut aussi citer Up de Jawbone, Flex de Fitbit ou encore le Pulse de Withings, tous trois disponibles en France depuis 2013.

Des bracelets de plus en plus perfectionnés

Au salon CES de Las Vegas, les fabricants ont présenté de nouveaux modèles plus aboutis les uns que les autres, à l'image du SmartBand de Sony, du Nabu de Razer ou encore du Lifeband Touch de LG. Ces bracelets connectés sont amenés à devenir bien plus que de simples accessoires sportifs.

Le Lifeband Touch de LG, par exemple, reprend les fonctions du Nike + Fuelband SE mais va plus loin et se pose comme un vrai complément au smartphone. Ainsi, il est capable d'en modifier le volume, mais aussi d'afficher les morceaux de musique que vous écoutez ou d'indiquer sur son écran OLED (à diode électroluminescente) les appels entrants. Il devrait être disponible en France au mois d'avril, autour de 150 euros.

Dans la même veine mais cette fois avec deux écrans OLED (un à l'extérieur et un à l'intérieur du poignet), le Nabu de Razer vous prévient en cas d'appels manqués, de SMS ou d'e-mails reçus. Son écran intérieur, plus discret, permet aussi de consulter ses messages et autres données privées. Les montres connectées n'ont qu'à bien se tenir !