Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les bons chiffres du crowdfunding en France
Webedia09/03/2017 à 07:30
Temps de lecture: 2 min

Les bons chiffres du crowdfunding en France (Crédits photo : Adobe Stock)

Les bons chiffres du crowdfunding en France (Crédits photo : Adobe Stock)

Le crowdfunding, également appelé financement participatif, continue de séduire les Français. D'après le baromètre annuel réalisé par KPMG et l'association professionnelle Financement participatif France (FPF), les levées de fonds réalisées sur Internet ont permis de collecter au total 628,8 millions d'euros en 2016, contre 296,8 millions d'euros en 2015. Cela représente une belle progression de 112 % en un an, et concerne 21 375 projets soutenus par plus de 2,6 millions de "financeurs".

Une pratique courante dans le secteur culturel

Sur ces 628,8 millions d'euros récoltés l'an dernier, 233,8 millions, soit 37 % du total, l'ont été sur des sites de crowdfunding « purs » comme Kisskissbankbank, Kickstarter, Ulule ou Indiegogo. Sur ces plateformes, le financement des projets relève du domaine du don avec récompense à la clé ou non. Cette pratique ayant été largement adoptée dans les secteurs de l'audiovisuel ou de la musique, elle voit logiquement sa croissance ralentir et devrait connaître le même sort l'année prochaine. Toutefois, faire appel à la générosité de la foule d'internautes pourrait se développer dans d'autres domaines, comme la bande dessinée ou la mode. Sur ces sites, près de la moitié des financeurs a moins de 34 ans, et 28 % seulement sont âgés de plus de 50 ans.

De nouveaux modes de financement alternatif

Si le secteur du crowdfunding au sens strict commence à arriver à maturité, d'autres modèles prennent une place de plus en plus importante dans le paysage français de la finance alternative. Les sites de prêt à la consommation en ligne, comme Younited Credit, ont ainsi permis de récolter 197 millions d'euros en 2016. A cela il faut ajouter les fonds de prêt aux entreprises de type Lendix (83,8 millions d'euros), les cagnottes en ligne comme Leetchi ou PotCommun (112,5 millions d'euros), ainsi que les sites de solidarité embarquée (microdons aux associations), qui ont collecté 1,7 million d'euros. Au final, les dons ont progressé de 37 % en un an, les investissements de 36 % et les prêts de 46 %. Les prêts portent donc désormais le secteur et concernent des financeurs de tout âge. Dans ce mode de financement participatif, un tiers des personnes contribuant à un projet a entre 18 et 34 ans, un tiers entre 35 et 49 ans, et l'autre tiers plus de 50 ans. De leur côté, les financeurs par investissement appartiennent surtout à la catégorie des plus de 50 ans (39% contre 18% de 18-34 ans).

Des projets plus variés pour un public plus large

Grâce à cette arrivée sur le marché de nouveaux modèles de financement alternatif, le crowdfunding séduit un public de plus en plus large. Aujourd'hui, 2,6 millions de Français se sont déjà adonnés à cette pratique, soit 300 000 de plus que l'an dernier. De plus, les projets proposés sont eux aussi de plus en plus variés. Il est désormais possible de financer aussi bien des TPE que de grosses PME, dans des secteurs comme l'immobilier, l'horlogerie, les énergies renouvelables ou la high-tech. Pour Nicolas Lesur, le président de Financement participatif France, le financement en ligne possède encore une belle marge de manœuvre et devrait poursuivre sa croissance en 2017. Attirés vers une épargne locale et plus concrète, les Français ont fait du crowdfunding un véritable mouvement qui devrait perdurer l'année prochaine.

Les Risques en Bourse

Fermer