Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Leonardo-PSG : La fin d'un (deuxième) cycle
information fournie par So Foot22/05/2022 à 14:01
Temps de lecture: 2 min

Leonardo-PSG : La fin d'un (deuxième) cycle

Leonardo-PSG : La fin d'un (deuxième) cycle

Dans la foulée des festivités au Parc des princes samedi soir, célébrant la prolongation de contrat de Kylian Mbappé ainsi que le dixième titre du club, l'information est sortie comme une évidence : Leonardo n'est plus le directeur sportif du Paris Saint-Germain. Revenu en messie à son poste il y a trois ans, le Brésilien laisse au club parisien un héritage et un souvenir bien plus ternes que lors de son premier mandat.

Ce samedi soir, le Parc des princes avait des allures de fêtes. Officialisation de la prolongation de Kylian Mbappé , présenté comme un roi avant la rencontre, carton plein face à Metz avec un triplé de l'international français et adieux émouvants pour Ángel Di María avant de fêter à coup d'engins pyrotechniques, clips vidéo et remise de trophée le dixième titre de champion de France du Paris Saint-Germain. Une belle soirée qui a pu redonner le sourire à tout le personnel du club, à une exception près. Première victime du grand remaniement souhaité au PSG, Leonardo a été informé dans la nuit que son aventure avec le club de la capitale arrivait à son terme . La fin d'un second mandat débuté avec beaucoup d'espoir il y a trois ans et conclu avec un sentiment d'échec sur le plan sportif.

Du doux rêve à la dure réalité

Retour trois ans en arrière. Le 14 juin 2019, après une saison très décevante (élimination en huitièmes de C1, quart en Coupe de la Ligue et finale en Coupe de France), Leonardo est rappelé par le PSG pour tenter de remettre le bateau à flot et épauler Thomas Tuchel, qui conclu sa première année sur le banc parisien. Il faut dire qu'après un premier passage remarquable entre 2011 et 2013 au même poste, au début de QSI, l'ancien international brésilien jouit d'une cote très élevée au PSG. Un premier mercato très agité (spéculations autour d'un départ de Neymar, arrivées de Keylor Navas, Mauro Icardi, Idrissa Gueye, Pablo Sarabia ou encore Abdou Diallo) qui laisse entrevoir de l'espoir et une première année bouleversée par le Covid, mais conclue par une finale de Ligue des champions, la première de l'histoire du club, donnent d'ailleurs du crédit à Leonardo.

Néanmoins, le club régresse lors des saisons suivantes. Entre deux résultats décevants, Leonardo est pointé du doigt pour sa gestion des titis (Christopher Nkunku, Moussa Diaby, Tanguy Kouassi, Timothy Weah...) qui préfèrent fuir à l'étranger ou dans d'autres clubs de Ligue 1, et son recrutement clinquant Lire la suite de l'article sur SoFoot.com