Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le SUV Peugeot 3008 élu voiture de l'année 2017
information fournie par Webedia07/03/2017 à 07:30
Temps de lecture: 1 min

Le SUV Peugeot 3008 élu voiture de l'année 2017 (Crédits photo : Adobe Stock)

Le SUV Peugeot 3008 élu voiture de l'année 2017 (Crédits photo : Adobe Stock)

Comme le veut la tradition, le trophée européen de la voiture de l'année a été remis hier à Genève, trois jours avant l'ouverture du salon international de l'automobile. Et pour cette édition 2017, c'est un modèle français qui succède à la Volkswagen Passat et à l'Opel Astra, respectivement couronnées en 2015 et 2016. Après avoir triomphé au Mondial de l'automobile en octobre dernier, le SUV Peugeot 3008 s'impose d'une courte tête devant l'Alfa Romeo Giulia.

Le premier SUV sacré de l'histoire

Trois ans après la 308, la deuxième génération du Peugeot 3008 permet à la marque au lion d'imposer une nouvelle fois sa patte sur le trophée européen de la voiture de l'année. Un titre qui lui permet de prendre sa revanche sur l'Alfa Romeo Giulia, élue plus belle voiture de l'année 2016 dans le cadre du Festival Automobile International le mois dernier. Le SUV du constructeur français a séduit les journalistes européens, appelés à voter pour leur modèle préféré parmi les sept finalistes. Il a récolté 319 points, contre 296 pour la Giulia qui prend la deuxième place. Loin derrière, c'est la Mercedes Classe E qui complète le podium, avec 197 points, suivie du Volvo V90 (172 points), de la Citroën C3 (166 points), du Toyota CH-R (165 points) et de la Nissan Micra (135 points). La victoire du Peugeot 3008 n'est pas un mince exploit, car c'est la première fois qu'un SUV s'impose lors du trophée européen de la voiture de l'année. Avec cette récompense, la marque au lion confirme sa bonne forme actuelle. Quant au Peugeot 3008, il connaît un début de carrière en fanfare avec plus de 100 000 commandes passées sur le sol européen en quatre mois. De quoi inquiéter la concurrence...