Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le sport connecté, un business en plein essor
Webedia29/06/2017 à 12:30
Temps de lecture: 4 min

Le sport connecté, un business en plein essor (Crédits photo : Adobe Stock)

Le sport connecté, un business en plein essor (Crédits photo : Adobe Stock)

Cela fait déjà quelques années que les vêtements et autres accessoires connectés font des émules dans le monde entier. Bracelets, brassards, montres, casques, chaussures... Tout y passe, même les raquettes de tennis. Si bon nombre de ces nouveautés technologiques tiennent du gadget, et passent vite à la trappe, celles qui rencontrent le plus de succès auprès du grand public sont celles encourageant l'activité physique et veillant sur la santé de leurs utilisateurs. Les professionnels, eux, s'en servent depuis quelques années déjà pour booster leurs performances, localiser leurs faiblesses, choisir leur équipement et adapter leur entraînement en fonction des données mesurées. Nous vous proposons un rapide état des lieux de l'essor du sport connecté et de l'avenir du secteur tourné vers la santé.

Un marché prometteur mais capricieux

Selon une étude publiée par le think thank européen IDATE en décembre dernier, le parc d'objets connectés liés à la pratique sportive va exploser dans les prochaines années. De 75 millions d'unités en 2015, il devrait passer à 528 millions d'unités en 2021, ce qui représente une croissance annuelle moyenne de 39% sur cette période. Les raisons de cet engouement sont multiples. Tout d'abord, les sportifs représentent une cible large. Rien qu'en France par exemple, on compte neuf millions d'adeptes de running pour un marché évalué à environ un milliard d'euros par an. Et comme la santé est l'affaire de tous, même des plus paresseux, une très large majorité de la population est prête à investir pour garder la forme. Le succès des objets connectés dédiés au sport s'explique également par l'importance des réseaux sociaux dans le quotidien des nouvelles générations. Grâce à ces nouveaux équipements, le sport devient ludique et les adeptes n'hésitent pas à partager leurs performances sur Facebook, Twitter ou Instagram. Enfin, ce domaine pose très peu de contraintes techniques pour les fabricants, car les technologies sont matures et mobilisent peu les réseaux télécom. Si l'on constate un réel intérêt du grand public pour les objets connectés liés au sport, notamment pour les wearables, ces technologies que l'on peut porter sur soi (vêtements, brassards, bracelets, chaussures...), leur démocratisation se heurte à plusieurs obstacles. Le premier d'entre eux est le plus évident : les produits connectés se distinguent des accessoires classiques par des coûts qui peuvent s'avérer prohibitifs. Le second est d'ordre pratique : la faible autonomie des batteries et la nécessité de transporter des dispositifs supplémentaires pour accéder au réseau (un smartphone généralement) pourraient lasser à la longue. Mais on imagine que les progrès technologiques devraient remédier à ces problèmes dans les années à venir. Le troisième obstacle pour les fabricants est l'exiguïté du marché pour la plupart des disciplines. Et pour celles adaptées aux wearables, comme le running, la concurrence est déjà forte. La quatrième embûche est relative au respect de la vie privée des utilisateurs : à quoi vont servir les données personnelles récoltées par les marques ? Qui y aura accès ? Pourront-elles être détournées à des fins malveillantes ? Enfin, comme de nombreux produites high-tech, les objets connectés pour les sportifs courent le risque de lasser rapidement la clientèle. On observe déjà un taux d'abandon de 33% à six mois, et de 50% au bout de 18 mois.

La santé connectée en ligne de mire

Dans les années à venir, le marché du sport connecté devrait poursuivre sa belle croissance. Après tout, il s'agit de l'une des verticales principales du marché des wearables, qui n'en est qu'à ses prémices. Des mutations sont donc à prévoir. À court terme, certaines marques engagées dans cette voie se rétracteront, quand d'autres s'associeront ou construiront des partenariats pour combiner leurs savoir-faire. Une fois que le marché sera plus mature, avec des leaders bien identifiés, il leur faudra faire face à l'inévitable effet d'essoufflement qui touche ce type de technologies. Et pour cela, elles vont devoir s'orienter vers des activités de services : coaching, jeux, défis sur les réseaux sociaux... Elles pourront ainsi continuer de vendre des dispositifs pour les sportifs, tout en récoltant leurs précieuses données personnelles. La plupart des entreprises qui s'attaquent au marché des objets intelligents dédiés au sport ont en ligne de mire la santé connectée. Le but ? Se rendre indispensable auprès d'une cible encore plus large. Les sociétés ont besoin du sport pour amortir les coûts de recherche et développement liées au développement de wearables de qualité médicale. Car pour le moment, les données fournies par tous ces appareils connectés n'ont pas de réelle valeur pour les médecins. Mais certaines start-up collaborent déjà avec le corps médical pour fabriquer des wearables veillant sérieusement sur notre bien-être. Preuve de l'importance de ce segment, les géants du secteur comme Apple et Google ont fait de la santé connectée l'une de leurs priorités pour l'avenir. Il faut dire que ce marché devrait représenter 400 milliards de dollars à l'horizon 2022. Une bonne nouvelle pour l'allongement de notre espérance de vie !

Les Risques en Bourse

Fermer