Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le slow travel, ou l'éloge de la lenteur en voyage
Partenaire08/03/2016 à 14:30
Temps de lecture: 2 min

À quoi sert de courir ? Adonnez-vous au slow travel. Profitez de vos voyages pour vous relaxer au fond d'un hamac et contempler le coucher de soleil. Zénitude garantie !

À quoi sert de courir ? Adonnez-vous au slow travel. Profitez de vos voyages pour vous relaxer au fond d'un hamac et contempler le coucher de soleil. Zénitude garantie !

Stress, agenda surbooké, rush, burn-out. . . Ces mots vous sont familiers ? Pas étonnant, puisqu'ils font partie de notre quotidien. Ils nous accompagnent tous les jours et se glissent même dans nos valises lorsqu'on part en vacances. A force de vivre au passé et au futur, nous oublions que le voyage (et plus généralement la vie) ne doit se conjuguer qu'à un seul temps : le présent. Zoom sur le slow travel, une manière de s'évader qui fait l'apologie de la lenteur.

Le temps, l'or invisible

Plusieurs éléments différencient le voyageur du touriste. Le touriste court partout, tout le temps, son appareil photo autour du cou. Il se cantonne aux couloirs touristiques, aux attractions jugées incontournables où tout le monde semble s'être donné rendez-vous. À tant vouloir tout voir, il ne profite rien. Il ne fait que survoler ses destinations. Le voyageur, au contraire, utilise à bon escient l'or invisible qui lui est offert : le temps. Il n'essaie ni de le gagner, ni de le perdre : il le prend tel qu'il vient, tout simplement. Les adeptes du slow travel soutiennent le Petit Prince, qui affirme que l'essentiel est invisible pour les yeux. Ce concept, déjà mentionné par Théophile Gauthier au 19e siècle, réapparaît aujourd'hui dans les sociétés où la vitesse, souvent convertie en précipitation, est applaudie.

Le slow travel dans la pratique

Le slow traveller voyage avec ses cinq sens. Il déconnecte son portable pour mieux renouer avec lui-même et avec la nature. Respectueux de l'environnement, et adepte de la "slow life", il jouit de chaque moment comme s'il s'agissait du dernier. Il aime se déplacer à pied, à vélo, en train ou en bateau. Il n'a pas d'itinéraire prédéfini et se laisse porter par le vent. Il cherche en permanence à s'immiscer dans la culture visitée en conversant avec les autochtones. Il rejette le fast-food et prône la "slow food", la gastronomie locale qu'il savoure lentement. Il s'accorde du temps pour lui, pour son enrichissement personnel, se laisse envoûter par les paysages et les personnes qu'il rencontre sur sa route.

Envie de voyager ? Découvrez les destinations phares de l'année 2016 et offrez-vous un billet tour du monde à 1 400 euros !

Les Risques en Bourse

Fermer