Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le recyclage, le nouveau dada des marques
Partenaire17/06/2015 à 07:30
Temps de lecture: 3 min

Issu de cuir et de tissus upcyclés depuis l'industrie automobile, le sac cabine 24h Huggy Fangio d'Entre 2 Rétros est une pièce de maroquinerie tendance et sportive, parfaite pour un week-end. (209 euros)

Issu de cuir et de tissus upcyclés depuis l'industrie automobile, le sac cabine 24h Huggy Fangio d'Entre 2 Rétros est une pièce de maroquinerie tendance et sportive, parfaite pour un week-end. (209 euros)

Sur toutes les bouches depuis quelques années déjà, le recyclage est devenu une part importante de notre vie actuelle. Pour preuve, les voyages écologiques se développent de plus en plus dans le monde. En parallèle, des marques plus ou moins connues surfent sur la vague verte et font de ce mouvement une partie de leur fond de commerce, pour le bien de la planète. Découvrez en quelques unes pour qui économie rime désormais avec écologie.

Tout est bon pour la récup'

Première étape du recyclage : éviter le gaspillage. Un grande part des objets que nous jetons pourraient aisément s'offrir une seconde vie dans les mains d'une autre personne. Il faut juste savoir passer le pas, et c'est ce que font déjà les enseignes de fripes ou de seconde main depuis des lustres.

Parmi les marques les plus connues, la marque Ikea a lancé récemment un site internet parallèle à son espace de vente en ligne, où les utilisateurs peuvent revendre et acheter des meubles d'occasion à d'autres clients du géant suédois. Pensez-y, vous pourrez peut-être trouver un exemplaire de la table qui recharge votre smartphone.

Autre géant, le britannique Mark&Spencer a lancé une opération appelée "Shwopping" en partenariat avec l'ONG Oxfam qui lutte contre la pauvreté dans le monde. Si vous choisissez de donner vos vêtements à cette organisation, vous recevrez en retour des bons d'achats valables dans les supermarchés et magasins de l'enseigne anglaise. Une bonne idée pour réduire sa facture domestique !

On retrouve un peu le même concept chez H&M qui a équipé la plupart de ses magasins de bennes pour récupérer des vêtements (de toutes marques) contre des bons d'achat. Réalisée en partenariat avec I:CO (une entreprise de collecte), les vêtements seront dispatchés en fonction de leur état : certains atterrissent sur le marché de l'occasion, d'autres sont retaillés en chiffons, tandis que les plus usagés sont traités et détruits pour en récupérer les fibres qui serviront à retailler d'autres vêtements.

Autre exemple assez connu, Coca Cola a aussi décidé de se mettre au vert en ouvrant des centres de recyclage des bouteilles. Traitées, elles retourneront sur le marché pour accompagner au mieux vos burgers.

L'upcycling avenir du recyclage ?

Si vous n'êtes pas familiers avec l'univers de la récupération, vous ne savez peut-être pas ce que signifie ce terme un peu barbare. L'upcycling (ou surcyclage en français) consiste à récupérer un objet, un tissu ou des matières premières et à leur donner une seconde vie, bien loin de leur utilité de départ.

Ainsi, la marque Strangefroots récupère par exemple des lattes de sommiers en bois de noyer pour les transformer en lunettes de soleil tendance. Dans l'ère du temps et très design, ces montures protègeront vos yeux tout en vous rendant terriblement écoresponsable.

Très populaire dans la maroquinerie et les accessoires, l'upcycling réalise l'impossible en combinant des matériaux inédits. Ainsi, Entre Deux Rétros récupère les chutes de tissus automobile et la ceinture de sécurité pour créer des sacs design et très masculins. L'avantage de cette technique ? Un sac unique, car les créations se réalisent en fonction des arrivages, vous avez donc peu de chance d'avoir le même sac que votre voisin.

Autre enseigne qui crée des sacs surcyclés, Bilum utilise des bâches publicitaires pour les affichages ainsi que des toiles enduites pour ses sacs. En parallèle, l'enseigne a signé un partenariat avec Air France pour récupérer leurs gilets de sauvetages périmés afin de créer des trousses : en voilà une idée originale pour ranger votre kit des essentiels du beau gosse.

Plutôt connue pour sa maroquinerie de luxe, Hermès a lancé il y a quelques temps déjà un corner Petit H dans sa boutique du 6ème arrondissement parisien. Petit H, c'est une collection de petits objets de décoration et d'accessoires réalisés à partir de chutes de tissus et des articles présentant des défauts de fabrication. Voilà une idée simple pour ne pas gâcher.

Alors, peut-on dire que le recyclage est l'avenir de l'industrie ? Il semblerait que oui, car tous les secteurs s'informent et se mettent doucement à penser écoresponsable. Prochaine étape : inculquer à plus d'individus les petits gestes verts qui sauvent. . . la planète. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Les Risques en Bourse

Fermer