Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le pass vaccinal dans le foot, un futur casse-tête
information fournie par So Foot06/01/2022 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Le pass vaccinal dans le foot, un futur casse-tête

Le pass vaccinal dans le foot, un futur casse-tête

Le président Macron a "très envie d'emmerder les non-vaccinés" ? En Ligue 1 en tout cas, ce sera chose faite. Si le pass vaccinal est adopté, les réfractaires risquent de payer le prix fort de leur refus. Une situation qui interroge sur la façon dont s'appliquent les politiques sanitaires dans ce pays, sur la situation "hors normes" qu'elles imposent, et sur le rôle exemplaire du football en la matière...

C'est la grande affaire politique du moment en France : le pass vaccinal. On se déchire sans grande retenue à l'Assemblée nationale où le gouvernement presse pour que le texte soit voté le plus rapidement possible. Une situation rendue explosive par les dernières déclarations du président de la République estimant que "quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n'est plus un citoyen" . On ne savait pas que, y compris sans enfreindre la loi, l'État avait le droit de prétendre effacer votre place dans la société. Alors, que penser du footballeur professionnel qui ne voudrait pas d'une injection dont il se méfie (même s'il n'a souvent rien dit pour d'autres piqûres quand il fallait "récupérer" après une blessure) ? Quelle épée de Damoclès pèse donc au-dessus de la tête des joueurs sans le bon code barre ?

Pour l'exemple


Rappelons que dans la période que nous traversons, le sport se voit rappeler sans cesse son devoir d'exemplarité et reste surtout un levier non négligeable de pression auprès de la population pour l'inciter à suivre les recommandations sanitaires. Dans une lettre adressée au mouvement sportif, la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, explique que seules les personnes de plus de 12 ans avec un schéma vaccinal complet seront autorisées à "fréquenter un établissement sportif ou participer à une compétition" . Une contrainte qui renvoie à un autre passage de la missive qui souligne que "la solution réside indéniablement dans la vaccination" . De fait, si le pass vaccinal s'impose à partir du 15 janvier, les footballeurs devront obligatoirement être vaccinés pour exercer leur métier. Conséquence inévitable du besoin de présenter le sésame, ne serait-ce que pour pénétrer dans les enceintes sportives où ils sont censés exercer leur métier. Il n'y aura pas d'exemption pour les sportifs et sportives de haut niveau, bien qu'étant une population risquant peu les formes graves de la maladie du fait de leur condition physique.<br Lire la suite de l'article sur SoFoot.com