Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le pass sanitaire va-t-il changer notre façon de vivre le foot ?
information fournie par So Foot17/07/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Le pass sanitaire va-t-il changer notre façon de vivre le foot ?

Le pass sanitaire va-t-il changer notre façon de vivre le foot ?

Le pass sanitaire va devenir dans les prochains mois la principale préoccupation des Français-es. Y compris dans le foot, où il deviendra indispensable si l'on désire assister à un match, voire en disputer un, même chez les amateurs. De fait, ce dispositif, en attendant la loi et les décrets d'application, et d'éventuelles censures du Conseil d'État ou du Conseil constitutionnel, va forcément affecter notre relation au ballon rond... Avons-nous simplement le choix ?

Alors que se dessinait un lent retour à la vie normale, le président de la République a douché nombre de nos illusions en nous rappelant que la pandémie était loin d'être terminée, et en précipitant des mesures, sans oser les nommer, comme la vaccination obligatoire. Parmi les conséquences qui vont se révéler les plus tangibles, ce fameux pass sanitaire qui va s'avérer indispensable pour un grand nombre de nos loisirs (on vous rassure, vous pourrez continuer à aller travailler ou prendre les transports en commun à vos risques et périls).

Le sport est donc largement concerné. Les clubs amateurs, qui patientent depuis bientôt deux années sur le bord des routes ou des pelouses pour recommencer leurs compétitions, vont de la sorte devoir apprendre à exiger, à l'instar de nos tenanciers de bars, ce précieux sésame dès que leur manifestation réunira, tout compris (athlètes, public, bénévoles, etc.) plus de 50 personnes. Il ne reste plus qu'à assigner une couleur au carton qui servira à expulser le potentiel négligeant dès qu'une cinquante-et-unième pointera son nez dans les gradins du stade municipal.

Craquer un fumi, mais vacciné ?


Commençons par les bonnes nouvelles. Comme l'a déclaré Roxana Maracineanu lors de sa visite sur le tour de France, "aujourd'hui, il n'y a pas de limitations dans les stades, on revient à une jauge normale." Une satisfaction d'abord pécuniaire pour des clubs qui contemplent en ce moment avec angoisse la guerre tripartite des droits télé entre Canal, beIN et la LFP. Toutefois, la ministre a immédiatement tempéré en expliquant qu'"il faudra avoir un pass sanitaire quand on entre dans un stade, c'est la condition pour revenir à la normale, inciter à la vaccination au maximum et rendre obligatoire un test PCR et la vaccination". Les ultras qui ont passé une grande partie de la dernière décennie à lutter contre le "flicage" de leur membres et des tribunes, ou récemment contre la reconnaissance Lire la suite de l'article sur SoFoot.com