Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le Mohammedan Sporting Club, un symbole de la minorité musulmane en Inde
information fournie par So Foot26/01/2022 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Le Mohammedan Sporting Club, un symbole de la minorité musulmane en Inde

Le Mohammedan Sporting Club, un symbole de la minorité musulmane en Inde

Marginalisée par les politiques identitaires du Premier ministre Narendra Modi, la minorité musulmane indienne s'inquiète de l'instrumentalisation de l'islamophobie par une frange importante des leaders ultra-nationalistes hindous. Même si elle peut toujours se raccrocher à certains symboles, encore relativement épargnés par les tensions communautaires : parmi eux, le Mohammedan Sporting Club, une formation mythique de Calcutta, qui a changé la face du football indien dans les années 1930 et réintégré la première division cette saison.

"Si nous sommes cent d'entre nous prêts à tuer deux millions d'entre eux, alors nous serons victorieux et ferons de l'Inde une nation hindoue." "Eux" , ce sont les musulmans, alors violemment ciblés par Pooja Shakun Pandey. Cette meneuse ultra nationaliste s'exprimait ainsi fin décembre, devant des milliers des militants survoltés à Haridwar, à 200 kilomètres au nord de New Delhi. Son obsession ? Faire de l'Inde - un État pourtant laïc et multiconfessionnel depuis son indépendance en 1947 - un pays 100% hindou et délesté de sa minorité musulmane. Des propos outrageux, qui n'ont pourtant pas suscité la moindre réaction de Narendra Modi. Le silence du Premier ministre indien, au pouvoir depuis 2014, n'a pourtant plus grand-chose d'étonnant. "Ces idées sont très anciennes, mais elles sont désormais énoncées en toute impunité, sans qu'aucun membre du parti au pouvoir les condamne et avec le soutien tacite du gouvernement" , confiait début janvier au Monde Gilles Verniers, un professeur de sciences politiques à l'université d'Ashoka, dans la banlieue de New Delhi.
"L'esprit des musulmans indiens s'est construit au travers de trois grands symboles: l'université musulmane d'Aligarh, l'école islamique Darul Uloom Deoband et le Mohammedan Sporting Club." Zafar Ali Khan, journaliste et supporter du Mohammedan depuis 1974
De fait, voilà plusieurs années que Modi et son parti, le BJP, ont mis en œuvre des politiques identitaires visant les musulmans indiens, qui représentent 170 millions de personnes (15% de la population). Depuis 2019, le gouvernement a notamment abrogé l'autonomie constitutionnelle du Cachemire, le seul État à majorité musulmane du pays. Il a aussi fait adopter la très critiquée loi sur la citoyenneté, qui facilite l'obtention de la nationalité indienne pour les personnes ayant fui les pays voisins, à condition de ne pas être de confession musulmane. Alors que le pouvoir Lire la suite de l'article sur SoFoot.com