Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le jour où un club amateur a remporté un match de Coupe d'Angleterre en onze heures de jeu
So Foot22/11/2020 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Le jour où un club amateur a remporté un match de Coupe d'Angleterre en onze heures de jeu

Le jour où un club amateur a remporté un match de Coupe d'Angleterre en onze heures de jeu

Le 22 novembre 1971, Alvechurch, petite ville de la banlieue de Birmingham, vient à bout d'Oxford City au terme d'un marathon de onze heures de jeu. La raison ? Pas moins de cinq rematchs ont été nécessaires pour départager les deux équipes. C'est évidemment un record dans l'histoire de la FA Cup. Et il restera gravé dans le marbre pour l'éternité.

Dans l'histoire du football anglais, la saison 1971-1972 fait un peu office de référence tant elle fut riche en émotions. Pêle-mêle : en Premier League, premier titre de l'histoire du Derby County de Brian Clough qui coiffe sur le poteau le trio Leeds-Liverpool-Man City pour un petit point seulement. En D2 : premier titre de l'histoire de Norwich. En League Cup : victoire de Stoke qui remporte son seul trophée majeur à ce jour. Et en FA Cup : le Leeds de Don Revie décroche la timbale pour la première fois là encore. Mais quelques mois plus tôt, avant même le premier tour de la compétition, un petit morceau d'histoire long de dix-sept jours allait se jouer dans le froid des Midlands de l'Ouest.

Pourquoi la FA Cup est-elle la meilleure coupe nationale ?

Plus c'est long, plus c'est dur


Tout commence le 6 novembre 1971. Au vu du nombre de clubs engagés en Cup, des barrages sont nécessaires pour déterminer les 30 qualifiés qui rejoindront les membres de la Football League lors du First Round Proper, le premier "vrai" tour de la compétition. Et comme le veut la tradition, un rematch est prévu en cas de score nul entre deux équipes. Jusqu'ici tout va bien et personne ne s'émeut particulièrement de ce 2-2 accouché par Alvechurch et Oxford City. Enfin si, un peu quand même, puisque les premiers, pensionnaires de dixième division, évoluent trois échelons en dessous de leurs adversaires, ces derniers ayant créé l'exploit d'atteindre le Second Round Proper deux ans auparavant. Mais bon, la magie de la Coupe s'occupe de rebattre les cartes comme chaque année, et trois jours plus tard, le 9 novembre donc, rendez-vous est pris pour le rematch, organisé sur la pelouse d'Oxford, à une centaine de kilomètres au Sud.

Scénario fou en FA Cup

Mais là, rebelote Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer