Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le jour où Pierluigi Collina a arbitré Lyon-Marseille en Ligue 1
So Foot26/02/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Le jour où Pierluigi Collina a arbitré Lyon-Marseille en Ligue 1

Le jour où Pierluigi Collina a arbitré Lyon-Marseille en Ligue 1

Le 10 janvier 2003, Pierluigi Collina posait ses valises à Lyon pour arbitrer un Olimpico au stade Gerland. Un véritable événement dans l'Hexagone qui comporte également son lot de petites histoires.

L'histoire ne dit pas si Benoît Millot était devant sa télévision, le 10 janvier 2003. Ce jour-là, l'Altoséquanais fêtait ses 21 ans et rêvait peut-être déjà d'une carrière d'arbitre de haut niveau. Une chose est sûre : il ne savait pas qu'il aurait l'honneur d'être nommé pour diriger la 101e rencontre entre Marseille et Lyon près de deux décennies plus tard. Ce dimanche, l'arbitre international français aura le plaisir d'officier sur un OM-OL pour la première fois de sa carrière en championnat. Une belle marque de confiance, mais pas une raison pour lui dérouler le tapis rouge ou le voir faire la Une des journaux. C'est bien connu, les arbitres ne font parler d'eux que lorsqu'ils font des erreurs après les matchs, mais sûrement pas avant. Sauf ce fameux 10 janvier 2003, où le jeune Benoît Millot avait peut-être entendu parler entre deux parts de gâteau d'un Lyon-Marseille de gala, programmé le soir de son anniversaire. Une affiche pour la première place en Ligue 1, entre le 5e et le leader, mais le véritable évènement était ailleurs. Ce soir-là, la star du match n'est pas un joueur, c'est un arbitre. Son nom ? Pierluigi Collina.

Séminaire à Biarritz, Dieu de l'arbitrage et pâtes natures

La présence du chauve aux yeux globuleux le plus connu de la planète sur une pelouse de Ligue 1 résulte à la fois d'un heureux concours de circonstances, et d'une volonté des différents acteurs de mettre un coup de polish sur l'élite du championnat de France. Au début de l'année 2003, les arbitres de l'Hexagone mettent le cap au Sud pour un traditionnel séminaire hivernal à Biarritz. "Et là, je ne sais plus trop pourquoi, ils ont décalé une journée ou ils ont placé des matchs de L1 à la même période. J'ai refusé de désigner des arbitres en disant que c'était inadmissible, rejoue Michel Vautrot, directeur technique national de l'arbitrage français à l'époque. On programmait nos séminaires longtemps à l'avance, ça ne pouvait pas tomber sur un week-end de Ligue 1. J'ai tenu bon face au président Thiriez et j'ai dit qu'il n'y aurait pas d'arbitres français, mais des étrangers."



Un discours suivi des actes puisque plusieurs fédérations Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer