Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le jour où Christophe Dominici a joué au foot pour le jubilé de Laurent Fournier
So Foot27/11/2020 à 15:00
Temps de lecture: 2 min

Le jour où Christophe Dominici a joué au foot pour le jubilé de Laurent Fournier

Le jour où Christophe Dominici a joué au foot pour le jubilé de Laurent Fournier

Tragiquement disparu ce mardi, Christophe Dominici laisse un grand vide dans le monde du rugby. Mais pas seulement. Car avant de devenir une légende du ballon ovale, le petit Christophe avait une autre passion : le football. Celle-là même qui l'a amené à prendre part au jubilé de Laurent Fournier, le 21 mai 2000 au Parc des Princes.

Christophe Dominici est mort. Non loin de chez lui, laissant derrière lui une famille meurtrie par le chagrin. Comme un symbole, c'est au Parc de Saint-Cloud que l'histoire de " Domi " a pris fin. À six petits kilomètres du Parc des Princes, son second jardin. C'est là qu'il avait brisé les rêves européens du Biarritz Olympique, en 2005, en filant entre les perches sans regarder dans le rétro pour offrir à son Stade français de toujours une finale européenne dans le money time. Mais c'est là, aussi, que Dominici a réalisé un rêve : disputer un match de football au milieu du gratin français.

L'idole de Fournier

Plantons le décor. Nous sommes le 21 mai 2000 et c'est dimanche. Sur les coups de 18h30, 14 654 spectateurs se pressent au Parc des Princes pour dire au revoir à Laurent Fournier, qui y organise son jubilé. Pour un tarif compris entre 40 et 100 francs, c'est un match de gala que les quelques milliers de fans parisiens répartis dans les tribunes rouges historiques ont dans leur assiette. "On n'avait pas ouvert le haut du Parc, car c'était trop cher", se souvient Laurent Fournier. Et pour cause : Le Parisien de l'époque rapporte même que c'est près de 300 000 francs qu'aurait dépensé l'ancien milieu historique rouge et bleu pour s'offrir ce dernier tour de piste avec ses potes. "Michel Denisot nous avait quand même bien aidés", insiste le héros du jour.

Vie et mort d'un Gamin en or

L'affiche est alléchante : d'un côté, le PSG 1996 et ses champions d'Europe Daniel Bravo, Youri Djorkaeff, Vincent Guérin, José Cobos, pratiquement tout le monde est là. En face, une équipe all stars composée entre autre d'Éric Cantona, Jean-Pierre Papin, Leonardo, Bernard Casoni ou encore George Weah, le tout entraîné par Artur Jorge. Du côté des Parisiens, deux renforts attirent l'attention : celui de Serge Chiesa, d'abord, qui va donc enfin jouer un match au Parc des Princes sous les couleurs du Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer