Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le Club Bruges séduisant face au PSG
information fournie par So Foot16/09/2021 à 13:00
Temps de lecture: 2 min

Le Club Bruges séduisant face au PSG

Le Club Bruges séduisant face au PSG

Décevants pour leurs grands débuts en Ligue des champions à Bruges, les joueurs du Paris Saint-Germain ne s'attendaient pas à être autant bousculés par une équipe belge qui lui aura peut-être transmis quelques fondamentaux sur l'attitude à avoir sur la scène européenne. Une prestation étincelante de bout en bout pour le plus grand bonheur du stade Jan Breydel. Et qui vient rappeler une chose : oui, le Club Bruges a les moyens de jouer les trouble-fêtes dans cette poule.

" Je suis très fier. Mes joueurs ont écrit une page d'histoire du Club. On a fait un grand match, on a joué avec des… Comment on dit ça en français ? Des cojones." Philippe Clément a doublement raison. Dans ce PSG qui s'est présenté en Belgique avec cinq titulaires (Navas, Hakimi, Paredes, Herrera, Messi) et un coach (Pochettino) dont la langue natale est l'espagnol, on dit bien "cojones". Surtout, l'entraîneur du Club Bruges vise juste quand il souligne la qualité de la partition jouée par ses hommes mercredi soir dans un stade Jan Breydel aux anges. Seul regret pour l'ancien international belge, ne pas avoir renversé totalement la bête : " On a essayé jusqu'au bout, c'est dans notre ADN. Mais on a vu que la fatigue était là à la fin. " Oui, le champion de Belgique en titre a de l'ambition, ainsi que les moyens de la réaliser, au vu de ce que les Belges ont proposé face à l'armada parisienne.

Vous avez dit Petit Poucet ?


Le 26 août dernier au moment du tirage au sort, beaucoup prédisaient déjà l'enfer au Club Bruges dans ce groupe A, en compagnie du PSG, City et Leipzig. C'était oublier que le club belge, qui participe pour la quatrième fois d'affilée à la grand messe du football européen, n'a jamais terminé dernier de sa poule (trois fois troisième et reversé en C3). Avec au passage quelques jolis coups, comme ce 3-0 collé au Zénith Saint-Pétersbourg la saison dernière ou encore un 4-0 au Monaco de Thierry Henry, voilà près de trois ans. Dans la capitale, tout le monde a retenu le triplé d'un Kylian Mbappé énervé en Belgique un soir de large victoire (0-5), effaçant de la mémoire collective la prestation indigente du retour, pour une courte victoire sauvée par Keylor Navas, décisif sur penalty (1-0).

Ander, c'est les autres

Débarrassée de toute pression, cette équipe Lire la suite de l'article sur SoFoot.com