Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La voiture autonome, c'est pour bientôt ?
Webedia29/11/2017 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

La voiture autonome, c'est pour bientôt ? (Crédits photo : Adobe Stock)

La voiture autonome, c'est pour bientôt ? (Crédits photo : Adobe Stock)

La voiture autonome, qui a longtemps fait fantasmer les amateurs d'automobiles, n'est désormais plus de la science-fiction. Partout dans le monde, et depuis quelques années déjà, les constructeurs ont donné un coup d'accélérateur dans ce domaine. Certains ont déjà développé des prototypes de voitures sans chauffeur qui évoluent parfois en conditions réelles, mais la plupart du temps sur des circuits expérimentaux. Quand ces véhicules du futur seront-ils accessibles au grand public ? Aujourd'hui, de nombreuses entreprises sont entrées dans la course à la voiture autonome. Certaines sont des équipementiers automobiles, comme Valeo, d'autres des géants de la high-tech, à l'image d'Apple et Google, et d'autres encore des constructeurs à l'image de la société américaine Tesla. Toutes cherchent à rendre les véhicules de plus en plus intelligents, et ont déjà fait des progrès à des degrés différents.

Rouler sans les yeux et sans les mains dès 2020

L'Organisation Internationale des Constructeurs Automobiles (OICA) a défini cinq niveaux d'autonomie qui sont autant d'étapes à atteindre pour les acteurs de ce marché. Le premier degré est déjà une réalité, puisqu'il concerne les véhicules dotés d'une assistance à la conduite. Le deuxième désigne des voitures pouvant circuler dans certaines situations sans que l'utilisateur ne se serve de ses pieds et de ses mains. Son intervention est minime, mais il doit tout de même surveiller la route en permanence. Des véhicules intégrant ces premières fonctions de conduite automatisée devraient être commercialisés dès l'an prochain. Au troisième degré, l'utilisateur peut ne plus regarder la route. Mais cela doit se faire dans des situations précises, sur des sections d'autoroute ou des voies rapides dédiées. Si sa présence est toujours nécessaire derrière le volant, l'automobiliste peut vaquer à d'autres occupations. En effet, son véhicule ajuste automatiquement sa vitesse et sa distance en fonction des autres voitures présentes autour de lui, mais aussi doubler et freiner en cas d'urgence. Les premiers modèles capables de telles prouesses pourraient être lancés dès 2020. Les constructeurs ont déjà bien avancé sur ces fonctionnalités, comme le montre le XC90 de Volvo. Ce SUV intègre une "assistance embouteillage" lui permettant d'avancer seul dans les bouchons, en conservant une distance de sécurité par rapport au véhicule le précédant.

Changer la législation

Les deux degrés suivants définis par l'OICA désignent des véhicules dans lesquels l'intervention humaine n'est plus nécessaire, que ce soit dans des situations définies ou en urgence. Les voyageurs peuvent lire, dormir ou regarder des films sans jamais se soucier de ce qu'il se passe sur la route. Avant d'atteindre ces niveaux, les sociétés s'étant lancées dans la course à la voiture autonome ont encore beaucoup de travail. D'autant plus qu'aux problèmes techniques et technologiques s'ajoutent la barrière de la législation. En effet, en France comme dans bien d'autres pays, il est interdit à l'heure actuelle de faire circuler un véhicule sans conducteur à bord sur les routes en conditions réelles. Mais les réglementations devraient rapidement évoluer pour permettre aux voitures 100% autonomes de circuler librement d'ici 2030.

Les Risques en Bourse

Fermer