Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La saga Piaget : "toujours faire mieux que nécessaire"
Partenaire28/09/2014 à 10:00
Temps de lecture: 4 min

Le modèle Polo, lancé en 1979, s'est imposé comme l'un des symboles de Piaget avec son bracelet intégré au cadran.

Le modèle Polo, lancé en 1979, s'est imposé comme l'un des symboles de Piaget avec son bracelet intégré au cadran.

Si l'on devait résumer Piaget en un garde-temps, l'Altiplano squelette ornée de 223 diamants ferait parfaitement l'affaire. Car comme Chopard, le savoir-faire de la Maison Piaget s'exerce aussi bien dans le domaine de l'horlogerie que dans celui de la joaillerie. Mais ce qui fait la caractéristique de la marque, et sa réputation dans le monde entier, c'est sa capacité à fabriquer les montres les plus plates de la planète. En cette année anniversaire de ses 140 ans, nous vous proposons de vous replonger dans l'histoire de cette manufacture Suisse pas comme les autres.

Technique et esthétique

Pour trouver les origines de Piaget, il faut se rendre dans un village du Jura Suisse appelé La Côte-aux-Fées. C'est là que George Edouard Piaget installe son premier atelier dans la ferme familiale, en 1874, pour se lancer dans la confection de mouvements de haute précision très vite adoptés par des marques de prestige. Les affaires fonctionnent à merveille et Piaget acquiert vite une renommée qui dépasse les frontières du Jura Suisse. La succession du père fondateur par son fils, Timothée Piaget en 1911, ne fait que renforcer la notoriété de la manufacture dont les mouvements font le bonheur des amateurs de belles mécaniques.

L'année 1943 marque un tournant décisif dans l'histoire de Piaget, qui décide de s'émanciper pour produire ses propres garde-temps. Ce sont les petit-fils du fondateur, Gérald et Valentin Piaget qui prennent la décision de déposer la marque. Visionnaires, ils décident également de donner un coup de boost à la réputation de la Maison à l'international. Le succès se confirme et les ateliers historiques se révèlent très vite insuffisants pour honorer les innombrables commandes qui affluent de tous bords. Pour continuer de grandir, Piaget construit une nouvelle manufacture qui lui permettra très vite de se lancer dans la fabrication de mouvements extra-plats. Cela deviendra par la suite l'une de ses signatures.

Les mouvements extra-plats de Piaget ont révolutionné le domaine de l'horlogerie. D'abord le célèbre mouvement 9P à remontage manuel en 1957, d'une épaisseur de 2 millimètres seulement. Puis, en 1960, le calibre 12P qui, avec ses 2, 3 millimètres d'épaisseur, devient le mouvement automatique le plus plat du monde. Outre la prouesse technique, ces deux mouvements et leurs successeurs permettent de stimuler l'imagination des ingénieurs de la marque qui disposent de pièces hors normes pour l'époque. Piaget sort alors des pièces inédites qui marqueront l'histoire de l'horlogerie.

Dans les années 1960, le savoir-faire de Piaget dans le domaine de l'extra-plat lui permet d'accéder au panthéon des grandes maisons horlogères helvétiques. Les garde-temps de la Maison, équipés de leurs armes secrètes ultra fines, permettent à la société familiale d'innover et de se démarquer de la concurrence. À l'époque, pour accroître encore un peu plus son indépendance, la marque rachète des ateliers spécialisés dans le travail de l'or. Des pièces telles que les premières montres dotées de cadrans en pierre dure, ou la montre manchette, deviennent très vite des références dans le milieu de l'horlogerie précieuse. La stratégie de Piaget est claire et tient en deux mots : créativité et différence.

Le culte de la finesse

Les montres qui suivent consolident la réputation de la marque, à l'image de la Polo lancée en 1979. Avant-gardiste, avec son bracelet parfaitement intégré au boîtier, elle accède très vite au rang de légende, d'icône de la Maison familiale. À la fois extraordinaire sur le plan technique, et inédite d'un point de vue esthétique, elle s'inscrit idéalement dans l'ADN de Piaget. Le succès de la marque la pousse à imaginer de toutes nouvelles familles de mouvements, les 430P et 500P qui succèdent aux inusables 9P et 12P. C'est un nouveau tournant dans l'histoire de la manufacture Suisse.

Grâce à ses nouveaux mouvements, Piaget lance en 1998 sa fameuse collection de montres extra-plates Altiplano, inspirée d'un modèle de 1957, et l'extravagante Emperador, destinée à accueillir les mouvements les plus sophistiqués. Le succès ne se tarit pas, au contraire, et Piaget doit encore une fois déménager. La société inaugure, en 2001, la Manufacture de Haute Horlogerie Piaget à Plan-les-Ouates, juste à côté de Genève. Elle permet à la Maison Suisse de regrouper ses activités d'horlogerie et de joaillerie, en complément de l'atelier historique de La Côte-aux-Fées qui continue de travailler sur les mouvements. En un peu plus de dix ans, près de 30 mouvements inédits voient le jour, dont des complications de prestige comme un chronographe flyback à double fuseau horaire et un quantième perpétuel.

En 2010, Piaget fête le cinquantenaire du mouvement 12P en fanfare avec la sortie des calibres 1200P et 1208P, les mouvements mécaniques à remontage automatique les plus plats du monde. Sa suprématie dans le domaine de l'extra-plate est totale, et la manufacture lance deux ans plus tard la version squelette qui relève du chef d'oeuvre. Propriété du groupe de luxe Richemont depuis 1993, Piaget reste fidèle à sa devise, "toujours faire mieux que nécessaire", et occupe une place de choix dans le monde actuel de l'horlogerie de pointe. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter !

Les Risques en Bourse

Fermer