Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La saga Lancia en 5 dates clés
Webedia23/08/2017 à 12:30
Temps de lecture: 2 min

La saga Lancia en 5 dates clés (Crédits photo : Adobe Stock)

La saga Lancia en 5 dates clés (Crédits photo : Adobe Stock)

Quand on pense à l'industrie automobile italienne, on pense à Fiat, Ferrari, Maserati, Alfa Romeo ou Lamborghini. Mais il serait dommage d'oublier Lancia... Si la marque est moribonde aujourd'hui, elle a longtemps fait partie des fleurons de l'industrie automobile. Nous vous proposons de revenir sur cette saga italienne en cinq dates clés.

1906 : la naissance de Lancia

Passionné d'automobile dès l'enfance, Vincenzo Lancia s'impose très vite parmi les pilotes les plus talentueux du début du 20e siècle, sous les couleurs de Fiat. Mais rapidement, les victoires ne lui suffisent plus et il décide de créer sa propre marque. À l'âge de 25 ans, le 29 novembre 1906, il fonde avec Claudio Fogolin la "Lancia & C. Fabbrica Automobili". Et l'histoire démarre mal, car un incendie va retarder la sortie du premier prototype. Il sera finalement présenté au salon international de Turin en janvier 1908.

1922 : la révolution Lambda

Trouvant les voitures de l'époque trop inconfortables et dangereuses, Vincenzo Lancia imagine un modèle révolutionnaire : la Lambda, lancée en 1922. Il s'agit de la première automobile au monde dotée d'une carrosserie autoporteuse et d'une suspension avant indépendante. Sa conception fut laborieuse, mais cela en valait la peine. Son confort exceptionnel et sa tenue de route au-dessus du lot lui ont assuré un succès mondial. En huit ans de carrière, elle fut fabriquée à 13 000 exemplaires.

1969 : le rachat par Fiat

Suite au décès de Vincenzo Lancia en 1937, sa veuve Adèle assure l'intérim avant que son fils Gianni ne prenne les rênes de la société en 1947, à l'âge de 23 ans. Il poursuit l'oeuvre de son père, en imaginant des voitures d'exception. Mais très vite, il se prend trop au jeu de la compétition automobile, et va jusqu'à engager la société en Formule 1. Cette activité ruine la marque, au point qu'en 1955, il est contraint de vendre l'entreprise au groupe Pesenti, le plus gros producteur de ciment d'Italie. C'est la fin d'une époque. En 1969, Pesenti se retrouve lui-même contraint de céder Lancia à Fiat en raison de soucis financiers. Le géant de l'automobile rachète la marque pour une somme symbolique : une lire par action.

1987 : le sport abandonné au profit du luxe

Lorsque Fiat reprend Alfa Romeo en 1987, le groupe italien décide de modifier peu à peu la philosophie de Lancia. C'est la nouvelle venue qui incarnera le sport automobile au sein du groupe, et la marque fondée par Vincenzo Lancia sera contrainte de se limiter aux voitures de luxe. Pourtant, cette période correspond au plus bel exploit de Lancia en rallye, avec six championnats du monde remportés d'affilée entre 1987 et 1992. Mais la marque s'est vu interdire toute communication sur cette prouesse pour ne pas faire de l'ombre à Alfa Romeo.

2017 : le début de la fin ?

L'avenir de l'entreprise s'annonce assez sombre. À l'heure actuelle, Lancia ne produit plus qu'un seul modèle : l'Ypsilon. Et depuis le début de l'année, la marque s'est retirée de tous les marchés à l'exception de l'Italie, qui représente 80% des ventes. Elle a notamment fermé son site Internet français en mai dernier. Cette décision découle d'un choix stratégique du groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et de son PDG Sergio Marchionne. FCA souhaite se concentrer sur le redressement d'Alfa Romeo, qui mise notamment sur son nouveau SUV Stelvio. Espérons que Lancia ne rejoindra pas le cercle des marques disparues...

Les Risques en Bourse

Fermer