Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La saga Hyundai en 5 dates clés
information fournie par Webedia02/10/2017 à 06:30
Temps de lecture: 2 min

La saga Hyundai en 5 dates clés (Crédits photo : Adobe Stock)

La saga Hyundai en 5 dates clés (Crédits photo : Adobe Stock)

Contrairement à Peugeot , Ford ou Alfa Romeo , Hyundai ne peut se targuer de faire partie des constructeurs automobiles centenaires. Mais en seulement 50 ans, le groupe coréen a réussi la prouesse de se hisser au 5e rang des producteurs d'automobiles à l'échelle mondiale. Seuls Toyota , Volkswagen , Renault-Nissan et General Motors font mieux. Ce succès, la marque l'a construit intelligemment, en misant dès le départ sur les exportations. Pour mieux comprendre son ascension fulgurante, nous vous proposons de revenir sur l'histoire de Hyundai en cinq dates clés.

1967 : création de Hyundai

Si le Hyundai Group a été fondé en 1947, Hyundai Motor, la division automobile de la firme n'a vu le jour qu'en 1967. Elle fête donc cette année son 50e anniversaire. À l'origine, l'entreprise se contentait de produire des voitures et des utilitaires Ford.

1974 : lancement de la première voiture Hyundai

En 1974, Hyundai profite de la tenue du salon de Turin pour dévoiler la toute première voiture entièrement sud-coréenne : la Pony. Dessiné par Italdesign Giugiaro , ce modèle est vendu à l'international dès l'année suivante. Cette décision va dans le sens de la politique du gouvernement de l'époque, largement axée sur les exportations. Depuis, la Pony est considérée comme la voiture historique et emblématique de la marque.

1985 : Hyundai à la conquête des États-Unis

La stratégie de Hyundai est de dominer son propre marché, mais également de conquérir le monde. Dans cette optique, le constructeur sud-coréen s'implante aux États-Unis dès 1985. Malgré la concurrence des marques américaines, et une gamme bien loin des standards du pays de l'Oncle Sam, la marque va réussir à écouler plus de 430 000 exemplaires de son unique modèle, l'Excel, lors des deux premières années de sa commercialisation. Fort de cet exploit, le constructeur coréen gagne ensuite le Vieux Continent, et s'implante en France en 1992.

1996 : la marque dépasse les 10 millions d'unités produites

Moins de trois décennies après sa création, Hyundai Motor dépasse le cap symbolique des 10 millions de véhicules produits. Un succès qui s'explique par une stratégie simple : produire là où il y a des débouchés et s'adapter le plus possible aux goûts de chaque marché. Pour se renforcer, le constructeur rachète en 1998 l'un de ses principaux concurrents en Corée : Kia.

2013 : sortie du premier véhicule à hydrogène de série

Poussé par son succès, Hyundai a désormais Toyota dans le viseur. Son objectif est clair : devenir le plus gros constructeur automobile d'Asie. Et pour parvenir à ses fins, la marque ne manque pas d'ambition. Elle a notamment été la première à proposer un véhicule à hydrogène de série, le ix35 Fuel Cell lancé en 2013. Et comme la concurrence, elle a passé la seconde sur le segment des voitures électriques. Hyundai profitera ainsi du salon de Genève, programmé en mars prochain, pour présenter une version 100% électrique de son nouveau petit SUV Kona.