Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La saga des montres Oris
Partenaire02/05/2015 à 14:30
Temps de lecture: 3 min

Oris s'inscrit dans la tradition horlogère helvète, avec ses mécanismes ingénieux et ses designs élégants.

Oris s'inscrit dans la tradition horlogère helvète, avec ses mécanismes ingénieux et ses designs élégants.

La maison horlogère Oris n'est pas aussi célèbre que certaines de ses compatriotes suisses, comme Vacheron-Constantin, Jaeger LeCoultre ou encore Audemars Piguet. Mais sa montre Thelonious Monk Limited Edition, exposée à Baselworld cette année, nous rappelle pourquoi Oris est une marque qui compte.

Tout débute en 1904, lorsque Paul Cattin et Georges Christian décident de créer leur fabrique de montres. Ils la baptisent Oris, du nom d'un ruisseau et d'un vallon situés près de la ville d'Hölstein, où ils s'installent. A force de persévérance, la marque se développe et devient en l'espace de sept ans l'employeur principal de la région. Petit à petit, elle intègre des femmes dans ses rangs, notamment des expertes en échappement, un mécanisme conçu au sein-même de la manufacture Oris.
La maison s'efforce dès le départ de produire des garde-temps d'une qualité irréprochable au meilleur prix. La griffe s'envole au milieu des années 1920, période durant laquelle ses montres dotées de mouvements à ancre à chevilles s'arrachent en Angleterre et dans les territoires annexés par la couronne britannique, ainsi qu'en Amérique du Sud. En parallèle, Oris fait la transition des montres à gousset vers les montres-bracelets. Mais voilà que l'un des deux fondateurs, Georges Christian, disparaît en 1927, laissant son beau-frère reprendre le flambeau, et ce pendant plus d'une quarantaine d'années.

Une histoire en dents de scie

La course vers le succès

Afin de perfectionner les mouvements qui sortent de ses ateliers, Oris entreprend de durcir ses éléments en laiton dès les années 1940. C'est le début d'une vaste opération d'amélioration sur le plan des métaux utilisés dans la fabrication des montres de la marque. En 1944, la qualité du plaqué or des boîtiers signés Oris est certifiée par le Contrôle suisse des métaux précieux. A la fin des années 1940, la fabrique se plonge dans le phénomène des montres étanches, mais il faut attendre la deuxième moitié du XXe siècle pour qu'Oris se lance dans une série d'innovations encore plus importantes. En 1952, le premier calibre à remontage automatique avec affichage de la réserve de marche (le Calibre 601) fait son apparition dans le catalogue du fabricant helvète. Plus audacieux, le Calibre 645 automatique, avec ses 25 rubis et un échappement à ancre, s'impose dès 1966, tandis que le Calibre 652 se voit décerner le certificat de chronomètre par l'Observatoire astronomique et chronométrique de Neuchâtel.

Le temps des déconvenues

Après un rachat par ASUAG, l'ancêtre du Swatch Group, en 1970, Oris rencontre des difficultés à trouver sa place sur le secteur des montres bon marché, un segment aux antipodes de son histoire. Pour s'adapter aux nouvelles exigences de ce marché, la marque se met à fabriquer des montres à quartz, aux prix très attractifs. Mais, malgré ses efforts, les années 1970 ne lui sont pas favorables.
En 1982, elle reprend véritablement du service et, deux ans plus tard, le calendrier à aguille centrale Oris Pointer voit le jour. Les Japonais sont conquis. Plus que jamais l'heure est à la "high-mech" (high mechanism) à prix compétitif, pour le fabricant helvète.

Entre jazz et sport automobile

En 1996, Oris se lance pour la première fois dans le sponsoring, avec l'Oris London Jazz Festival. Ce choix n'est pas dû au hasard. Au contraire, les liens entre le fabricant suisse et l'univers du jazz ne feront que se consolider par la suite, notamment par le biais de montres produites en petite quantité rendant hommage aux grands noms de la discipline, tels que Duke Ellington, Miles Davis ou encore Louis Armstrong. Ce dernier est à l'honneur en 2000, avec deux éditions limitées. Plus récemment mais toujours dans le registre des jazzmen de légende, Oris a créé un garde-temps célébrant la carrière de John Coltrane.
Non contente de son engagement dans la sphère culturelle et artistique, la marque s'associe à des manifestations sportives, par le biais de pilotes de Formule 1 comme Allan McNish, dès 2002. Puis, c'est avec BMW qu'elle signe un contrat pour être le partenaire horloger exclusif de BMW Williams F1 Team. Fin 2013, Oris poursuit dans le domaine en annonçant un partenariat avec Audi Sport.

En 2004, la maison fête son centenaire avec un coffret en édition limitée puis, son histoire suit son cours le plus naturellement du monde. Espérons que les prochains modèles de la marque seront à la hauteur de sa montre minimaliste Oris Thelonious Monk, présentée au début de l'année.

Les Risques en Bourse

Fermer