Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La saga BMW : une histoire semée d'embûches
Partenaire12/04/2014 à 12:00
Temps de lecture: 2 min

BMW a failli disparaître à plusieurs reprises avant de devenir l'un des principaux constructeurs de la planète.

BMW a failli disparaître à plusieurs reprises avant de devenir l'un des principaux constructeurs de la planète.

En cette année 2014, BMW s'apprête à célébrer la sortie de la voiture la plus perfectionnée de son histoire, la i8. Dotée de deux moteurs, un thermique et un électrique, ce modèle hybride s'apprête à révolutionner le marché des voitures de sport en affichant des taux de consommation et d'émissions similaires à ceux d'une simple citadine. A la pointe, la marque a également précisé sa direction future avec son concept car Gran Lusso Pininfarina. Mais BMW n'a pas toujours été le constructeur à la réussite insolente que tout le monde connaît. Retour sur un passé houleux.

Des moteurs d'avion à l'automobile

Créée en 1916, en pleine Première Guerre mondiale, la Manufacture bavaroise de moteurs (Bayerische Motoren Werke en Allemand, aka BMW) se lance dans la fabrication de moteurs d'avion. Mais, dès 1919, la signature du Traité de Versailles interdit aux industries allemandes d'oeuvrer dans les domaines militaire et aéronautique. La firme se tourne donc rapidement vers la production de motos. C'est à cette période, en 1922, qu'apparaît le fameux logo de bleu et blanc sur le réservoir de ses motos, puis de ses voitures qui apparaîtront quelques années plus tard. Un emblème qui rend directement hommage à l'activité d'origine du constructeur, l'aviation. D'ailleurs, ce cercle noir orné des lettres BMW, au centre duquel figure une hélice stylisée bleu et blanche représentant les couleurs de la Bavière, n'a pratiquement pas évolué depuis cette époque.

C'est en 1928 que BMW s'intéresse pour la première fois à l'automobile. Le groupe, qui a racheté la marque Dixi en novembre, commercialise en 1929 les premières petites voitures frappées de son logo. Il faudra néanmoins attendre 1932 pour voir les premiers modèles produits par le constructeur bavarois.

La Seconde Guerre mondiale, qui éclate en 1939, va porter un sérieux coup à BMW avec l'arrêt de sa production. Sa résurrection, entamée en 1948, va encore une fois passer par la fabrication de motos, avant la reprise des activités automobiles en 1951. Mais les mauvais choix de la direction vont pratiquement faire plonger la marque. Les modèles qu'elle sort ne lui rapportent rien et elle est menacée de rachat par son grand rival, Mercedes. Ce n'est qu'en 1959 qu'un groupe d'actionnaires, mené par Herbert Quandt, va ressusciter la marque à coup de millions de marks.

Après avoir échappé plusieurs fois à sa disparition, BMW décide de rompre avec son passé. Intitulé Nouvelle Classe, cette volonté donne naissance à la "1500" en 1962. Il s'agit de la première BMW moderne, et surtout du premier véritable succès commercial de la marque. Au fil des réussites qui suivront, le constructeur allemand va progressivement se tailler une réputation internationale. Depuis lors, malgré quelques crises entraînées par des chocs pétroliers, ou des périodes de récession économique, la marque a pu compter sur des best-sellers comme la série 3, déclinés en plusieurs générations, pour consolider son activité et se hisser au rang des plus grands constructeurs au monde. Mais tous ne peuvent pas se targuer d'avoir transporté James Bond !

Les Risques en Bourse

Fermer