Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La réalité virtuelle en plein boom
information fournie par Partenaire26/06/2014 à 14:30
Temps de lecture: 2 min

Acheté en mars par Facebook, le casque Oculus Rift symbolise l'explosion actuelle de la réalité virtuelle. Mais il va devoir batailler avec les solutions imaginées par la concurrence.

Acheté en mars par Facebook, le casque Oculus Rift symbolise l'explosion actuelle de la réalité virtuelle. Mais il va devoir batailler avec les solutions imaginées par la concurrence.

Les casques de réalité virtuelle ont constitué l'une des principales attractions du dernier salon E3 de Los Angeles, ainsi que du CES de Las Vegas. Et ce n'est pas un hasard si cette nouvelle branche high tech affole les amateurs de jeux vidéo, car pour beaucoup c'est ce qui va lui permettre de séduire le grand public, au moins dans un premier temps. Depuis le début de l'année, Facebook, Sony, Google et Samsung se sont tous lancés dans la bataille de la réalité virtuelle. Il est temps d'évaluer les forces en présence.

La réalité virtuelle, déjà une réalité

Communément, on appelle réalité virtuelle toute forme de simulation qui immerge le spectateur dans un univers totalement factice mais réaliste. Ce qui est visible à l'oeil dépend ensuite des actions de l'utilisateur, de ses mouvements de tête ou de bras par exemple. Les utilisations qu'on peut en faire sont infinies et la réalité virtuelle va progressivement envahir notre quotidien. Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, en a compris toute l'importance. Le créateur du plus populaire des réseaux sociaux a décidé d'acheter, en mars dernier, la société américaine Oculus VR pour la somme de deux milliards de dollars, soit environ 1, 47 milliard d'euros. Cette entreprise a mis au point un casque de réalité virtuelle révolutionnaire appelé Oculus Rift qui, avec l'appui d'un géant comme Facebook, a toutes les chances de percer.

Mais Facebook n'est pas la seule entreprise à croire en cette technologie. Sony a dévoilé, en mars également, un casque destiné à concurrencer l'Oculus Rift. Dénommé Project Morpheus, il a été pris d'assaut sur le stand PlayStation de l'E3, ce qui prouve l'intérêt du public pour ces technologies. Google s'est également engouffré dans la brèche, mais le casque qu'il a présenté résulte d'une approche tout à fait différente qui vise à démocratiser le procédé. En effet, Google Cardboard est un casque de réalité virtuelle en carton à assembler soi-même. La partie technique est prise en charge par un smartphone, qui vient se glisser derrière des lentilles spéciales vendues à bas coût dans le commerce. Ajoutez des élastiques, de la colle et du velcro, pour faire tenir l'ensemble, et vous avez votre notre nouveau joujou. Pour le faire fonctionner, il suffit de télécharger l'application ad hoc baptisée "Cardboard", déjà disponible sur le Play Store. Pour les intéressés, Google présente sur son site officiel dédié toutes les étapes nécessaires à sa fabrication, avec les plans pour l'assembler. Il est déjà possible de visiter le château de Versailles, de faire un tour sur Google Earth, d'afficher des photosphères personnelles. . .

Samsung ne compte pas se laisser distancer par ses concurrents dans cette nouvelle course à l'innovation. Le groupe coréen a déposé il y a quelques jours le nom de "Gear VR" auprès du bureau des brevets et des marques américain (USPTO). Pour tous les experts, il s'agirait du nom du casque de réalité virtuelle que le constructeur serait en train de développer en partenariat avec Oculus VR. Le terme "Gear" étant la dénomination utilisée pour ses montres connectées. On attend la confirmation officielle de cette information, mais une chose est sûre, cette possibilité d'évoluer comme si l'on se trouvait dans un univers parallèle laisse imaginer de nombreuses applications pleines de promesses. Oculus Rift et Project Morpheus sont attendus pour la fin de l'année, il va falloir redoubler de patience d'ici là.