Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Ligue 1 à 18 clubs : un opportunisme mal placé
So Foot03/05/2021 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

La Ligue 1 à 18 clubs : un opportunisme mal placé

La Ligue 1 à 18 clubs : un opportunisme mal placé

À quelques encablures d'une fin de saison passionnante, le sujet d'un passage de la Ligue 1 de vingt à dix-huit clubs a fait son retour sur la table des dirigeants du football hexagonal. Une envie soudaine motivée par la crise des droits TV, qui a fait de Canal + le maître du jeu, plus que par le souhait de renforcer la compétitivité de l'élite.

Le sprint final passionnant et indécis de cette Ligue 1 cuvée 2020-2021 n'est pas encore terminé qu'un vieux serpent de mer est réapparu la semaine dernière, rendant le futur proche de notre championnat incertain : le passage de l'élite à dix-huit clubs. Moins de deux mois après son élection à la présidence de la LFP en septembre dernier, Vincent Labrune n'avait déjà pas caché son attirance pour un resserrement de la L1 dans une interview donnée au JDD... avant d'opérer une légère machine arrière dans la foulée. Mais aujourd'hui, l'ancien dirigeant de l'OM ne se cache plus. "De toute façon, même si on dit que c'est pour l'intérêt du foot, on mentira tous, a-t-il admis au Parisien. La réalité, c'est que le gâteau des droits télé étant en train de fondre, il faut absolument réduire le nombre de bénéficiaires. C'est humain, non ?"



Plus qu'une idée en l'air, le retour d'une première division hexagonale à dix-huit clubs pourrait bientôt devenir une réalité. Dans un mois tout pile, le 3 juin, le sujet sera mis sur la table lors de l'assemblée générale de la Ligue, avec une réflexion pour acter cette mini-révolution le plus rapidement possible, soit à compter de la saison 2022-2023. D'ici là, les différents acteurs ont le temps de se déchirer autour de la question, mais également d'en poser une essentielle : le passage de vingt à dix-huit clubs peut-il vraiment sauver le football français ?

"De l'extérieur, je conçois que cela ressemble à une bataille de requins mais la réalité c'est que beaucoup de présidents se disent que, si pour survivre, il faut laisser crever le voisin, ils le feront." Un membre du CA au Parisien

Au royaume des diffuseurs

Les préoccupations pour la compétitivité de notre élite et la réussite de nos clubs sur la scène européenne ne sont que Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer