Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La Formule 1 fait sa transition
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag16/09/2021 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Le monde de la course automobile fait petit à petit sa transition énergétique crédit photo : Shutterstock

Le monde de la course automobile fait petit à petit sa transition énergétique crédit photo : Shutterstock

Le monde de la course automobile fait petit à petit sa transition énergétique. Entre biocarburants et moteurs 100% électriques, les grands constructeurs multiplient les expérimentations. Le monde de la F1 aspire à la neutralité carbone à l’horizon 2030.

L’Extrême E: la course SUV 0 carbone

Peut-on faire rimer course automobile et préservation de l’environnement? Certains acteurs du secteur semblent le penser. À commencer par l’entrepreneur espagnol Alejandro Agag. En avril 2021, l’homme d’affaires lance l’Extrême E, une compétition de 4x4 électriques dans des écosystèmes fragilisés par le réchauffement climatique (Amazonie brésilienne, glaciers argentins, côte océanique sénégalaise…). Les voitures en liste sont des SUV dont l’empreinte carbone est totalement nulle. Ces derniers fonctionnent à l’aide de générateurs à hydrogène 100% verts. L’objectif de l’entrepreneur est ainsi de sensibiliser le grand public, à travers une autre manière de faire de la course automobile, à la préservation de l’environnement. Cette initiative vient accélérer un peu plus la mue entreprise par le monde de la course automobile vers l’écologie.

La Formule 1 fait sa transition écologique

Depuis 2014 et le lancement de la Formule E, le secteur automobile investit davantage dans la voiture électrique ou à hydrogène. La Formule 1 a annoncé en 2020 la mise en place d’un groupe de travail dont le but est de développer la prochaine génération de moteurs plus propres d’ici 2025. Comme annoncé dans un communiqué, les travaux portent essentiellement sur le développement de moteurs hybrides et non pas sur du tout électrique ou du tout hydrogène: «Nous pensons qu‘il n’existe pas de solution unique pour les technologies des moteurs du futur, mais qu’un moteur hybride à carburant durable sera un moment important pour la discipline et le secteur automobile.«La discipline vise toujours la neutralité carbone pour l’ensemble de ses courses à l’horizon 2030.

L’apogée du biocarburant?

Au 24 h du Mans aussi, la prise de conscience gagne du terrain. Pour l’édition 2022 de la célèbre course, TotalEnergie mettra à la disposition des coureurs un carburant 100% renouvelable. Baptisé «Excellium Racing 100», cette formule, conçut à partir de bioéthanol issu de résidus viniques provenant de l’agriculture française, devrait permettre une réduction «d’au moins 65% des émissions de CO2 des voitures en piste», assure TotalEnergies dans un communiqué.

L’entreprise soutient, par ailleurs, le projet Mission H24, visant à créer pour 2025 une voiture à propulsion électrique hydrogène, capable de participer à la célèbre course mancelle. Outre-Rhin, les équipes de sport automobile tentent de renouveler le secteur. Le groupe Four Motors possède ainsi trois Bioconcept-Cars fonctionnant à l’aide de biocarburants sur des courses aussi importantes que les 24 h du Nürburgring. L’équipe a par ailleurs tout récemment présenté, pour sa Porsche Cayman 718 GT4 CS MR, un kit de carrosserie réalisé en fibres naturelles.

Hyundai Ioniq électrique, MINI Cooper SE électrique, Toyota Prius Prime… zoom sur les voitures les plus écolos de 2021

Depuis la pandémie, l’appétit des conducteurs pour les voitures électriques se fait sentir. Parmi les modèles les plus verts du moment, on retrouve la Ioniq 100% électrique de Hyundai. Non seulement la voiture ne génère aucune émission de CO2, mais elle offre jusqu’à 311 kilomètres d’autonomie électrique en une seule recharge. Son prix? 31.100 euros. La Mini Cooper se met elle aussi à l’électrique avec la Mini Electric et sa batterie d’une capacité de 32,6 kWh installée sous le plancher. Côté autonomie, cette citadine peut tenir 225 kilomètres et est proposée à la vente à 32.000 euros. La Toyota Prius Prime 2022 fait également partie des modèles en vogue du moment avec ses 1035 kilomètres d‘autonomie en électrique/hybride combinée et un temps de charge d’à peine 5h30. Un bolide vendu pour plus de 33.000 euros.

A lire aussi:

Noil, la start-up qui convertit les scooters thermiques à l‘électrique

Hopium: le Tesla® français se lance en Bourse