Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'origine des logos automobiles
Partenaire20/07/2015 à 17:30
Temps de lecture: 5 min

Saurez-vous reconnaître tous ces logos automobiles ?

Saurez-vous reconnaître tous ces logos automobiles ?

S'intéresser aux logos des constructeurs automobiles, c'est effectuer un bond dans le passé. En effet, quelles que soient leurs origines, chacun de ces symboles nous donne des indices sur l'ancrage géographique d'une marque, sur son histoire, sur ses inventions et même parfois sur ses ambitions à travers les époques.

Que vous soyez ou non passionné par les voitures, on vous propose de découvrir les origines des logos des principaux constructeurs automobiles. Ne serait-ce que pour approfondir votre culture générale.

Aston Martin

Au départ, seules les initiales "AM" entremêlées composaient le logo d' Aston Martin, en référence au nom de famille de son fondateur, Lionel Martin, et la course de côte d'Aston Clinton qu'il remporta en 1913. Ce n'est qu'en 1927 qu'apparaissent les ailes qui le caractérisent aujourd'hui. Mais c'est avec l'arrivée de Samy Davis dans l'entreprise que le logo va devenir ce qu'il est aujourd'hui, plus graphique. Depuis, il n'a quasiment pas évolué.

Peugeot

Le Lion de Peugeot a été dessiné en 1847 par Justin Blazer, avant d'être déposé comme logo de la marque en 1858. À l'époque, la marque n'est pas encore spécialisée dans l'automobile et la famille l'utilise pour vanter les mérites de ses lames de scie, qui partagent les mêmes atouts que le roi de la savane : "vitesse de coupe, dureté des dents et souplesse". Au départ, le lion est représenté sur une flèche, et ce n'est qu'en 1948 qu'il se dresse sur ses pattes arrière, comme celui représenté sur le drapeau de la Franche-Comté.

Citroën

Lors d'un voyage en Pologne, où il rend visite à sa famille, André Citroën rencontre son beau-frère. Celui-ci compte parmi ses clients une firme mécanique ayant mis au point un procédé d'engrenages à doubles chevrons. Il achète le brevet pour le transposer à l'acier, afin de se lancer dans la production automobile. Lorsque la première voiture Citroën sort en 1919, elle arbore le double chevron sur le capot. Et malgré les rachats par Michelin (1935) puis Peugeot (1976), la marque ne va jamais les abandonner.

Renault

Le losange de Renault apparaît pour la première fois en 1925, 27 ans après la création de la marque. Il a été préféré au logo rond, qui équipait auparavant les véhicules de la marque, car il s'adaptait mieux aux capots anguleux créés à l'époque. Le losange a ensuite été modernisé en 1972 par l'artiste Victor Vasarely, qui l'a simplifié pour le rendre plus dynamique. Depuis, il a encore évolué vers une version plus minimaliste, dont la dernière transformation date de mars dernier.

Volkswagen

Fondée en 1937, Volkswagen est la réponse de Ferdinand Porsche à l'idée d'Adolf Hitler d'équiper tous les Allemands d'une voiture populaire. Le logo se contente ainsi de reprendre le "V" de Volk (peuple) et le "W" de Wagen (voiture) placés l'un au-dessus de l'autre dans un rond bleu.

Ford

Si les Ford arboraient un insigne ailé avant 1912, il a vite été abandonné au profit d'un symbole en forme de losange, simple et reconnaissable. Il se contente de reprendre le nom de son fondateur Henry Ford. Au départ, le logo dispose d'un fond blanc, qui sera remplacé par le bleu que nous connaissons à partir de 1928. Depuis, il n'a quasiment pas été modifié.

Cadillac

Le logo de Cadillac n'est autre qu'une version stylisée des armoiries du Français Antoine de Lamothe-Cadillac, le fondateur de la ville de Détroit.

Mercedes-Benz

Après leur fusion en 1926, Daimler et Benz s'accordent pour réunir leurs emblèmes dans un seul logo. Au départ, il est ainsi composé de l'étoile à trois branches de Daimler (qui symbolisait l'utilisation des moteurs sur terre, dans les airs et sur l'eau), entouré de la couronne de lauriers du sigle Benz. En 1933, il sera simplifié en étoile à trois branches inscrite dans un simple cercle.

Lamborghini

Pas besoin d'aller chercher très loin l'origine du logo de Lamborghini : le taureau n'est autre que le signe astrologique du créateur de la marque, Ferruccio Lamborghini. Mais ce qui a véritablement décidé l'Italien à adopter l'animal comme logo, c'est sa visite en 1962 d'un ranch sévillan spécialisé dans l'élevage de taureaux de combat utilisés pour la corrida. Ça l'a tellement impressionné qu'il a décidé d'en faire le symbole de son entreprise.

Audi

Avec la création en 1932 du consortium Auto Union, qui regroupe les marques Audi, DKW, Wanderer et Horch, on assiste à la naissance des quatre anneaux entrelacés qui servent aujourd'hui de logo à Audi. Depuis, il n'a pratiquement pas évolué.

BMW

Au départ, la Bayerische Motoren Werke était spécialisée dans la conception de moteurs d'avion. C'est ce qui explique que le logo de la marque soit un cercle noir orné des lettres BMW, au centre duquel s'affiche une hélice stylisée en mouvement. Le bleu et le blanc reprennent quant à eux les couleurs de la Bavière, le fief de la marque.

Alfa Romeo

Le logo d' Alfa Romeo rend hommage à la ville de Milan, dont le constructeur est originaire. Il utilise ainsi deux symboles propres à la cité italienne : le serpent des Visconti, la famille qui a régné sur la région du 13e au 15e siècle, et la croix rouge sur fond blanc qui sert de sigle à la capitale lombarde.

Porsche

Non content d'avoir donné naissance à deux des plus grands constructeurs allemands, Ferdinand Porsche a également engendré un fils bourré de talent. En effet, c'est Ferdinand Porsche junior, surnommé Ferry, qui a dessiné le logo de Porsche en 1952. L'anecdote veut qu'il esquissa cet emblème sur un morceau de serviette de table, dans un restaurant new-yorkais, en compagnie de l'importateur américain de la marque Max Hoffman. Sa forme de blason n'est pas due au hasard, car le sigle reprend les armoiries du Duché de Wurtemberg. Au centre, il a placé le cheval cabré qui sert d'emblème à la ville de Stuttgart.

Ferrari

Les voitures créées par Ferrari sont elles aussi ornées d'un cheval cabré, le "cavalino rampante". À l'origine, il était peint sur le fuselage de l'avion de chasse de Francesco Baracca, mort en mission pendant la Première Guerre mondiale. Un jour, la mère du pilote, la Comtesse Paolina, a demandé à Enzo Ferrari d'apposer sur ses voitures le cheval cabré de son fils, pour lui porter bonheur. On ne sait pas quel rôle a joué le cheval cabré dans l'histoire de Ferrari, mais il a peut-être contribué à en faire le constructeur de prestige qu'il est aujourd'hui. Le jaune, lui, est la couleur de la ville de Modène dont est originaire Enzo Ferrari. Le tout est complété par les couleurs du drapeau italien.

Toyota

Au départ, Toyota a adopté des caractères kanji stylisés pour son logo. Mais dans les années 1990, la marque a élaboré un nouveau symbole plus facilement exportable à international, composé de trois ellipses formant un "T". Une composition qui, selon la marque, symbolise "l'union des consommateurs par l'âme du produit". On ne sait pas trop ce que cette formule signifie, mais ce changement a sûrement contribué à faire de Toyota le constructeur le plus puissant de la planète.

Avec toutes ces anecedotes, on parie que vous vous coucherez moins bête ce soir !

Les Risques en Bourse

Fermer