Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'incroyable histoire de Nintendo, de 1889 à nos jours
Partenaire21/09/2014 à 16:00
Temps de lecture: 7 min

Mario, le personnage culturel le plus célèbre du monde, a fêté ses 25 ans de succès en 2010.

Mario, le personnage culturel le plus célèbre du monde, a fêté ses 25 ans de succès en 2010.

Que l'on soit ou non amateur de jeux vidéo, on a tous eu au moins une fois dans sa vie une console Nintendo entre les mains. Qu'il s'agisse de la mythique Game Boy, qui vient de fêter ses 25 ans, de la Super Nintendo, qui s'est vendue à plus de 49 millions d'exemplaires dans le monde, ou de consoles plus récentes telles que la Nintendo 64 ou la Wii, les machines du constructeur japonais font partie intégrante de la pop culture. On ne compte plus les jeux mythiques sortis par le constructeur nippon. Et si la petite dernière de ses consoles de salon, la Wii U, n'arrive pas à concurrencer la PS4 de Sony, Nintendo reste le leader des fabricants de consoles portables grâce à sa Nintendo DS. En 2009, elle s'était déjà vendue à plus de 100 millions d'exemplaires, un chiffre déjà atteint par la Game Boy en 2000. Mais l'histoire du constructeur nippon est également parsemée d'échecs, à l'image de l'énorme flop de son système de réalité virtuelle Virtual Boy sorti au milieu des années 1990. Nous vous proposons d'en revivre les épisodes les plus marquants, de la création de l'entreprise en 1889 à aujourd'hui.

Une carte à jouer

Au 19e siècle, à partir de 1889, le Japonais Fusajiro Yamauchi commence à fabriquer des cartes à jouer japonaises à Kyoto. Dès 1902, il décide de se lancer dans la confection de versions occidentales, destinées au départ à l'exportation. Mais au final, elles cartonnent également dans l'archipel nippon. Dans les années 1950, la Nintendo Playing Card Co. Ltd. connaît un succès sans précédent, notamment grâce à la mise en vente de cartes à jouer à l'effigie des personnages de Disney.

En 1963, la société se diversifie en se lançant dans la fabrication de jeux et change de nom pour s'appeler Nintendo Co. , Ltd. Elle introduit pour la première fois au Japon, en 1970, la technologie électronique dans l'industrie du jouet. Elle développe notamment un simulateur de ball-trap, Laser Clay Shooting System, qui devient vite le passe-temps favori des Japonais. Finalement, il faut attendre 1977 pour que Nintendo sorte sa première console de jeux vidéo de salon, la Color TV Game 6, et 1979 pour que la société crée une division consacrée aux jeux d'arcade.

L'année 1980 marque un tournant dans l'histoire de Nintendo, avec la création d'une filiale à New York et la mise en vente des Game & Watch, les premières consoles portables de la marque. Mais ce n'est pas tout car, la même année, le célèbre Shigeru Myamoto crée le jeu Donkey Kong. À l'époque, Mario s'appelle Jumpman, exerce la fonction de menuisier, et doit sauver une princesse dénommée Pauline des griffes d'un gorille. Après l'ouverture du siège de Nintendo of America, Jumpman prend le nom de Mario. Il deviendra par la suite le plombier le plus célèbre au monde, et même le personnage culturel le plus connu devant Mickey. Le jeu d'arcade Donkey Kong, distribué en 1981, connaît quant à lui un succès monumental.

Les années fastes

Nintendo entame en 1983 la conception d'une console domestique qui va lui permettre de changer de dimension : la Nintendo Entertainment System (NES). Vendue dès 1984 au Japon, elle débarque en Europe en 1986. Grâce à la qualité et à l'importance de son catalogue de jeux (Excitebike, Metroid, Punch-Out!!, The Legend of Zelda. . . ), elle fait de la firme de Hiroshi Yamauchi, petit-fils du fondateur, le leader du marché des consoles. Le cultissime jeu Super Mario Bros. , qui accompagne la sortie de la NES en 1985, s'est écoulé à plus de 40 millions d'exemplaires, ce qui en fait le troisième jeu vidéo le plus vendu de tous les temps, après Wii Sports et Minecraft.

À la fin des années 1980, Nintendo contrôle près de 90 % du marché des consoles de salon et constitue l'entreprise japonaise la plus rentable devant Toyota. Après la NES, qui équipe un foyer sur deux au Japon, vient un autre best-seller de la marque : la Game Boy. À moins de débarquer de la planète Mars, tout le monde a déjà eu entre les mains cette console mythique. Première console de poche avec cartouches de jeu interchangeables à sa sortie, en 1989, elle cartonne dès ses débuts grâce au jeu Tetris. Elle s'exporte ensuite en Europe, en 1990, où elle connaît le même succès. Nintendo s'impose alors comme le leader du marché de la console de voyage.

C'est également en 1990 que le constructeur japonais sort la Super Nintendo. Si elle connaît un démarrage difficile, notamment face à la Sega Megadrive, elle se rattrape très vite grâce à sa légère supériorité technique en 1992, date de sa sortie en Europe, et à la sortie de jeux mythiques tels que F-Zero ou Super Mario Kart. Au début des années 1990, 75% des consoles de jeux vidéo sont des Nintendo. En 1994, Nintendo sort la Super Game Boy, un accessoire de la Super Nintendo qui permet de jouer à la Game Boy sur un écran de télévision. La même année, la sortie de Donkey Kong Country marque un tournant dans l'histoire de Nintendo. Premier jeu utilisant des graphiques Advanced Computer Modeling (ACM), où les personnages sont des modèles 3D digitalisés, il s'agit d'une révolution pour l'époque. Le jeu marche très fort, particulièrement aux États-Unis. En 1995, Nintendo célèbre son premier milliard de cartouches vendues.

Des chiffres hallucinants

La fin des années 1990 est marquée par deux événements majeurs : la sortie d'une nouvelle console de salon, la Nintendo 64 (N64), et l'arrivée de la déferlante Pokémon. En 1996, le lancement de la N64 est un succès : plus de 500 000 consoles sont vendues dès le premier jour. Le jeu Super Mario 64, qui accompagne cette commercialisation, a même été proclamé "meilleur jeu vidéo de tous les temps" par jeuxvideo. com. Il faut dire qu'il a révolutionné le genre avec ses décors en 3D superbes pour l'époque, sa maniabilité au stick analogique, l'immense liberté de déplacements qu'il permettait, ou encore la gestion de la caméra. D'autres hits suivent, tels que Mario Kart 64, The Legend of Zelda : Ocarina of Time ou Goldeneye, et permettent de faire décoller les ventes de la N64. Malgré cela, elle n'a jamais réussi à égaler celles de la PlayStation.

Quant au jeu Game Boy Pocket Monster, plus connu sous le nom de Pokémon, il s'agit d'un triomphe surprise pour Nintendo. Anodin à sa sortie en 1996 au Japon, il connaît un succès planétaire qui le place aujourd'hui à la septième place des jeux les plus vendus de l'histoire (plus de 31 millions d'unités écoulées des versions Rouge et Bleu sorties cette année-là). C'est également en 1996 que sort la Game Boy Pocket, une version redessinée et plus compacte de la mythique console portable dont les ventes commençaient à diminuer. L'Europe devra attendre 1999 pour découvrir le phénomène Pokémon, désormais mondial et la Game Boy devient l'année suivante la console la plus vendue de l'histoire en dépassant les 100 millions d'unités écoulées.

En 2001, deux nouvelles consoles voient le jour : la Game Boy Advance et la GameCube. La première est une console portable qui vient remplacer la Game Boy, qui accuse le poids de ses 13 ans malgré quelques évolutions (Pocket, Light, Color). La Game Boy Advance, plus puissante que la Super Nintendo, séduit le grand public comme les développeurs. La GameCube, elle, succède à la Nintendo 64. Il s'agit de la première console de la marque à abandonner les cartouches pour des Mini-DVD. Dotée d'une grande puissance, elle dispose au lancement d'un catalogue de jeux conséquent, avec des classiques tels que Metroid Prime, Super Smash Bros. Melee, Mario Kart : Double Dash!! qui cumulent à eux trois plus de 16 millons de ventes. L'année 2002 est marquée par le départ de Hiroshi Yamauchi, qui quitte la présidence de Nintendo après 52 ans passés à sa tête. Il nomme Satoru Iwata, toujours en poste aujourd'hui, pour le remplacer à la direction de l'entreprise.

Une nouvelle révolution

En 2004, Nintendo sort une nouvelle console portable à deux écrans au Japon et aux États-Unis, la Nintendo DS, qui connaît un succès immédiat. Vendue en Europe à partir de mars 2005, elle s'y écoule à un million d'exemplaires en trois mois. Début janvier 2006, Nintendo annonce en avoir écoulé 13 millions, et sort en juin une version restylée, la DS Lite. À la fin de l'année, la Wii débarque sur le marché des consoles domestiques avec une manette révolutionnaire, la Wiimote. Totalement inédite, elle se présente sous la forme d'une télécommande servant d'engin de pointage qui détecte les mouvements. Des extensions viennent la compléter, comme le classique joystick, appelé "nunchuk", qui est vendu avec la console. Son titre phare, Wii Sports, est le plus vendu de l'histoire des jeux vidéo avec plus de 80 millions d'unités écoulées.

Fin 2012, la petite soeur de la Wii, la Wii U, débarque sur le marché. Il s'agit de la première console HD de Nintendo, compatible avec les jeux et les accessoires de la Wii. La principale innovation vient encore de sa manette, appelée GamePad. Elle comprend un écran tactile de 6, 2 pouces, ainsi qu'un micro et un gyroscope. Comme la DS et la Wii avant elle, la Wii U permet de jouer en ligne. Malgré un départ poussif, ses ventes ont notamment été relancées par la sortie du huitième volet de l'inusable série Mario Kart. Car c'est peut-être là que se trouve la plus grande force du constructeur japonais par rapport à ses rivaux : il est le seul capable de produire aussi bien des jeux à succès que des consoles attendues par le grand public. Et même si sa domination n'est plus d'actualité, avec la concurrence féroce de Sony et Microsoft, la société Nintendo a encore de beaux jours devant elle.

Les Risques en Bourse

Fermer