Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

L'année de la consécration pour Le Bristol
information fournie par Partenaire15/09/2014 à 11:30
Temps de lecture: 1 min

Au 1er tour de la Draft 2010, Kevin Seraphin a été choisi par les Chicago Bulls.

Au 1er tour de la Draft 2010, Kevin Seraphin a été choisi par les Chicago Bulls.

Le Bristol peut être fier de l'été qui vient de s'achever. La saison chaude a été l'occasion pour le premier palace parisien entièrement rénové de remporter une série de titres honorifiques particulièrement convoités dans le secteur de l'hôtellerie.

Le Bristol a expérimenté une saison auréolée de gloire qui le place nettement en tête des palaces parisiens, et français, où il fait bon séjourner. En effet le magazine anglais Condé Nast Traveller vient de le désigner comme le meilleur hôtel de la capitale. Il occupe accessoirement la quatrième place dans la liste des meilleurs hôtels en Europe, Asie Mineure et Russie. Même si l'Italie a été élue meilleure destination de vacances par le magazine britannique, l'hôtel de la rue du Faubourg Saint-Honoré réalise donc une performance pour le moins honorable.

Le Bristol reste indétrônable

Les Français, quant à eux, ont exprimé leur reconnaissance à l'égard du fameux hôtel en le nommant " Plus Bel Hôtel du Monde ". Doit-on y voir un brin de chauvinisme ? Peut-être, mais toujours est-il que la qualité des prestations délivrées par l'établissement n'est plus à prouver, comme en témoignent les résultats de la cérémonie de gala des World Travel Awards. En effet, cette cérémonie de prestige qui récompense les meilleurs hôtels à travers le monde a reconnu la propriété de la famille Oetker comme étant le meilleur hôtel de France. Pour couronner le tout, le site Business Insider y est également allé de son titre, le même que celui des World Travel Awards : meilleur hôtel de France. Ces trophées sont d'autant plus remarquables que les gagnants sont déterminés par le vote des professionnels du secteur de l'hôtellerie de concert avec le public.

Avec la guerre des palaces qui fait rage à Paris, le Bristol parviendra-t-il à conserver son titre l'année prochaine ?