Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Kluivert à Lille : on n'attendait pas le vrai Patrick
information fournie par So Foot10/08/2022 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Kluivert à Lille : on n'attendait pas le vrai Patrick

Kluivert à Lille : on n'attendait pas le vrai Patrick

Cet été pendant le mercato, So Foot revient chaque jour de la semaine sur un transfert ayant marqué son époque à sa manière. Pour ce 43e épisode, retour sur une surprise du mercato estival 2007 : l'arrivée au LOSC de Patrick Kluivert, alors âgé de 31 ans, pour un dernier tour de piste, qui - comme prévu - ne marquera pas franchement les esprits sur la pelouse. Un peu plus en dehors.

Au rayon des panic buy , on a vu pire comme choix. Le 31 août 2007, le LOSC de Claude Puel est en quête d'un buteur. Orphelins de Keïta et Odemwingie, les Dogues n'ont planté que cinq buts sur les six premières journées de Ligue 1. En plus de ce manque d'efficacité criant, les dirigeants lillois veulent résoudre un autre problème : combler le manque d'expérience d'un effectif assez jeune, qui émerge alors - avant de connaître son apogée quatre ans plus tard, sous la houlette de Rudi Garcia. C'est alors que l'on souffle un nom à l'oreille du président Seydoux : Patrick Kluivert, légende néerlandaise du Barça qui, à 31 ans, veut se relancer. Banco !

Un géant du Nord


" On nous l'a proposé , reconnaît aujourd'hui Claude Puel, Patrick avait envie de prolonger sa fin de carrière. C'était tout à fait accessible pour nous au niveau financier, pour lui c'était l'opportunité de faire une dernière pige parce qu'il aime le foot et qu'il avait encore envie de jouer". L'attaquant batave arrive en effet libre au domaine de Luchin, et accepte de voir son salaire indexé sur ses performances. " On s'est dit que ce type pouvait fondamentalement correspondre à ce dont on avait besoin pour aider Claude Puel à insuffler son exigence du haut niveau " , explique Jean-Michel Vandamme, dirigeant historique du LOSC. Alors à la tête du centre de formation, il poursuit : " Il avait une valeur d'exemple forte et remarquable, même si les performances sur le terrain n'étaient pas celles de ses grandes années. Sa simple présence a validé le changement de dimension du LOSC, qui ne voulait plus être un club qui joue le maintien. "

En cette fin d'été 2007, alors que Lyon domine sans partage la Ligue 1, Patrick Kluivert est avant tout un symbole de la montée en puissance des Lillois. Même Claude Puel, architecte de ce projet, le concède : " Pour venir au LOSC à l'époque où l'on ne jouait pas les premières places, avec un petit budget, c'est qu'il aimait vraiment le foot. C'était extraordinaire pour les joueurs de côtoyer ce grand joueur, bien qu'en fin de carrière ". Sur le plan sportif, le pari est beaucoup Lire la suite de l'article sur SoFoot.com