Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Keith Haring x Reebok : la collaboration qui va faire mal
Partenaire08/09/2014 à 11:30
Temps de lecture: 1 min

La collection 'Crack is Wack' de Reebok surfe sur le succès de l'oeuvre de Keith Haring.

La collection 'Crack is Wack' de Reebok surfe sur le succès de l'oeuvre de Keith Haring.

Après les adidas personnalisées et les Vans "Star Wars", c'est encore une bonne nouvelle pour les sneakers-addicts : Reebok a annoncé la sortie de sa gamme "Crack is Wack" basée sur les motifs imaginés par Keith Haring. Il n'y a donc pas que les montres Swatch qui font appel, de façon posthume, aux talents de l'icône pop du XXe siècle.

L'heure est à la basket version "deluxe". On ne la chausse plus pour être au top du confort mais bel et bien pour briller du point de vue du style. Moins street en apparence que par le passé, les kicks de 2014 ont des envies de design novateur. Quoiqu'avec ce nouveau lancement, on ne peut pas dire que Reebok ait véritablement fait dans le neuf. En effet, les dessins utilisés sont tirés du mur "Crack is Wack" créé par l'artiste à East Harlem, à New York, en 1986. Fatalement, les chaussures arborent donc les couleurs de l'oeuvre originale, à savoir l'orange, le noir et le blanc, dans son style cartoonesque on ne peut plus identifiable. Décidément, le créateur n'en finit plus de coloniser la planète avec ses petits bonshommes.

Un pied-de-nez au street art

Reebok signe donc un revival des racines du street art, dans la veine de ce que l'on a déjà pu observer avec les montres arty. Bien que les sneakers se parent de designs de plus en plus pointus, qu'on ne s'y trompe pas, avec le choix de faire vivre les dessins de Keith Haring, Reebok célèbre la quintessence de la culture de rue, celle que l'on doit à l'héritage des Haring et autre Jean-Michel Basquiat de ce monde. Pour les aficionados de la marque, sachez que la collection capsule concerne plusieurs de ses modèles emblématiques, tels que les : Court Victory, Aerobic Lite, Omni Lite, Insta Pump Fury, et Running Dual. On prévoit une date de lancement fin septembre, aux Etats-Unis, pour la collection la plus arty de Reebok.

Après Converse x Missoni, Herschel x Clarks, et Puma x Ferrari, en tout cas, cette énième collaboration s'inscrit dans une tendance de plus en plus marquée dans l'univers de la chaussure.

Les Risques en Bourse

Fermer