Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Kaydop : " Pas besoin d'aimer le ballon rond ou les voitures pour apprécier Rocket League "
information fournie par So Foot19/09/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Kaydop : " Pas besoin d'aimer le ballon rond ou les voitures pour apprécier Rocket League "

Kaydop : " Pas besoin d'aimer le ballon rond ou les voitures pour apprécier Rocket League "

Alexandre Courant, ou plutôt Kaydop pour tous les suiveurs de la scène e-sport, fait partie des meilleurs joueurs de l'histoire de Rocket League. Un homme qui met des buts avec une voiture plus facilement que vous avec votre fameux "plat du pied sécurité". Retour avec lui sur les liens entre RL et le foot.

Quel est ton lien avec le football ?
J'adore le foot et je regarde beaucoup de matchs. Mais comme je supporte plutôt les grosses équipes comme le PSG, on m'a surnommé le footix dans le milieu de Rocket League. J'essaie aussi de jouer un peu, en faisant des fives ou des brésiliennes avec des potes. Mais on ne va pas se mentir, je suis meilleur spectateur que joueur.

"Comme je supporte plutôt les grosses équipes comme le PSG, on m'a surnommé le footix dans le milieu de Rocket League."

Tu as commencé à jouer à Rocket League à cause du lien évident qu'a le jeu avec le foot ?
L'univers un peu foot et le fait de marquer des buts dans un univers fictif ont pu me plaire au début. Mais c'est surtout pour l'aspect compétitif que j'ai vraiment accroché. Pas besoin d'aimer le ballon rond ou les voitures pour apprécier Rocket League. Mon coéquipier Fairy Peak n'aime pas du tout ces deux univers, mais c'est ce mix si particulier qui lui a fait aimer le jeu.

On associe de plus en plus le sport et l'e-sport. Tu vois des similitudes entre ton quotidien de pro-gamer et celui de footballeur ?
Je joue sur un ordinateur, donc me comparer à un footballeur, c'est un peu bizarre. Même si Team Vitality est résident du Stade de France et qu'on est entouré par une structure proche du foot (coach, manager, etc.), dans mon quotidien de joueur, je trouve ça très différent. L'effort que je peux faire est avant tout mental et non physique. Le seul lien que je peux voir, c'est la compétition. Je trouve d'ailleurs malheureux que l'e-sport essaie de copier le sport. Il y a évidemment des bonnes choses dont il faut s'inspirer, mais on doit garder notre ADN.

Tu as quand même joué dans des salles remplies à bloc. Ça fait quoi ?
Gagner un titre mondial ou européen devant des milliers de personnes, c'est le rêve de tellement de joueurs. C'est un sentiment tellement agréable, surtout que tu ne t'attends Lire la suite de l'article sur SoFoot.com